Bulletin santé : COVID19, la maladie connait depuis le début du mois de décembre une flambée du nombre de cas. Un rappel au respect des gestes barrières

Photo d'illustration

Le pays est en plein pied dans une 2e vague de contamination de covid19 avec actuellement une flambée des cas. Cela fait exactement 10 mois que la maladie est au Burkina. Pour le seul mois de décembre, plus de 2000 cas de covid19 ont été enregistrés. Un chiffre pratiquement égal au nombre de cas cumulés depuis le début de la maladie en mars jusqu’en septembre 2020. Au vu des chiffres donnés par le comité de riposte de la covid19, l’amplitude de la maladie montre une augmentation des cas au Burkina.

Quelles peuvent les raisons d’une telle hausse de la maladie?

Plusieurs hypothèses pourraient expliquer cette flambée des cas de covid19. Selon le point fait par le comité national de riposte, la période d’harmattan que connait le pays actuellement n’est pas favorable à la lutte contre la maladie. C’est une période où il y a plus de cas de symptômes grippaux et d’infections respiratoires qui favorisent la propagation du virus. Il y a aussi les grands rassemblements de la campagne électorale qui ont contribué à la propagation du virus. On l’a tous vu lors de la campagne, les mesures barrières étaient foulées aux pieds aussi bien par les candidats aux élections que par les militants. Au-delà de cela, il y a le non-respect de façon générale des gestes barrières notamment le port du masque, le lavage des mains et la distanciation physique. Quand on regarde autour de nous, on se rend compte que les gens ne respectent plus les mesures et c’est vraiment très dangereux.

Et avec les fêtes de fin d’année, on risque d’avoir plus de cas si les gestes barrières ne sont pas respectés?

Effectivement les fêtes de fin d’année seront sources de contamination si les gestes barrières ne sont pas respectés. C’est pourquoi en Europe, des pays repartent en confinement durant cette période. Ici le gouvernement n’envisage pas un confinement car selon le comité national de riposte, on n’est pas au point de saturation. Toutefois, on recommande aux uns et aux autres le respect strict des mesures barrières afin de pouvoir contenir la maladie.

Beaucoup de pays administrent déjà des doses de vaccins contre la covid19, qu’en est-il du Burkina Faso ?

Le Burkina a en tout cas manifesté son intérêt d’acquérir le vaccin. Il y a même un comité national d’organisation de l’introduction du vaccin qui a été mis en place afin d’étudier la question. Le comité est présidé par la ministre de la santé. Donc il n’est pas exclu que le pays aussi entre dans la danse c’est-à-dire acquérir le vaccin.

Suivez le bulletin santé avec Samira Guiré tous les mercredis sur la radio oméga le matin entre 6h30 et 7h et le soir entre 18h30 et 19h. Fréquence 103.9 Ouaga, 104.7 Bobo Dioulasso
Photo d’illustration

Laisser un commentaire