Régina Bittencourt est en fin de mission au Burkina après plus de 6 ans au service de la coopération entre son pays, le Brésil, et le Burkina. Avant de quitter le Burkina, elle a été reçue par le ministre des  affaires étrangères et de la coopération Alpha Barry qui l’a faite officier de l’ordre de l’Etalon, au nom du Président du Faso.

« Elle a travaillé sans relâche pour le renforcement des liens d’amitié et de coopération entre la fédération du Brésil et le Burkina Faso », a déclaré le ministre, qui a remercié son hôte pour le travail effectué durant ces années. En plus de la décoration, Alpha Barry a offert à l’ambassadeur une statue en bronze représentant un baobab, en guise, a-t-il dit, de « symbole de la solidité des relations entre le Brésil et le Burkina Faso ».

Régina Bittencourt a remercié le ministre et le Burkina Faso pour la distinction, mais aussi pour « l’accueil chaleureux » qui lui a été réservé depuis son arrivée au “Pays des hommes intègres”. Elle a rappelé les difficultés traversées par les deux pays ces dernières années, notamment la crise sanitaire et ses conséquences dans le monde. Mais l’ambassadeur se veut optimiste : « nous sommes des baobabs, nous avons survécu à tous ces problèmes, à toutes ces difficultés. Nous allons nous en sortir ».

« Je pars comme une amie du Burkina Faso, parce qu’ici j’ai eu cet accueil qui touche beaucoup mon cœur », a ajouté la diplomate qui dit se rappeler d’un certain jeune Président du Burkina, Thomas Sankara, pour qui elle avait de l’admiration, au début de sa carrière de diplomate au Brésil. « A cette époque j’étais jeune et j’étais un peu révolutionnaire », a-t-elle confiée.

Pour terminer, Régina Bittencourt a dit « barka » (merci, en langue nationale mooré) au peuple burkinabè qu’elle a qualifié de « travailleur », tout en lui souhaitant « de grandes choses ».

Abdoul Fhatave TIEMTORE

 

Laisser un commentaire