Burkina Agriculture : le Centre Régional d’agriculture du Centre Ouest est au bilan de ses activités.

0
108

–                Plus de 500 personnes ont été touchées par diverses formations (Madi Kondombo)

–              Ces échanges pourront contribuer à donner de nouvelles orientations à notre agriculture pour la permettre d’être performante (Irène Coulibaly)

 

La chambre régionale d’agriculture du Centre-Ouest tient sa première session de l’année 2020. Objectif, faire le bilan des activités du premier semestre de l’année et d’adopter le programme d’activités au titre du second semestre de 2020. La session s’est ouverte le mercredi 25 novembre 2020.

La chambre régionale d’agriculture (CRA) du Centre Ouest a été la meilleure des chambres régionales en 2019. Une distinction du ministère de l’agriculture qui récompense les efforts de cette structure qui attend bien jouer son rôle d’instrument de développement de l’agriculture de l’élevage, de la foresterie même de l’eau en fédérant ses forces avec ses membres. Cette institution consulaire regroupant les acteurs du monde rural, à travers cette session passe en revue ses activités menées et à venir. ‘’Nos activités concourent au développement de notre agriculture. Le gouvernement a pris l’initiative de produire au Burkina Faso en cette saison un million de tonnes de riz. Un quota a été affecté à chaque région. Grâce aux braves producteurs, notre région occupe la 3e place. Nous avons accompagné le monde rural à travers des formations avec le soutien de nos partenaires, avec des modules sur la vie associative, le marketing, les techniques de bonne production la mise en place des faitière et autres. Plus de 500 personnes ont été touchées par ces diverses formations. Pour le semestre en cours, nous envisageons la formation de 425 personnes. Ce seront des formations initiales, théoriques, pratiques et de perfectionnement des acteurs du monde rural’’, dit Madi Kondombo, président de la chambre d’agriculture du Centre-Ouest.

La région du Centre a souvent une production en dessous des besoins des populations malgré les effets de l’Etat. La faute aux aléas climatiques et à d’autres paramètres. Irène Coulibaly, gouverneur de la région soutient ces concertations de la CRA qui peuvent être une solution. ‘’Il est important que la CRA qui a en charge la promotion de l’agriculture puisse avec ses membres réfléchir sur cette problématique afin de trouver les voies et moyens pour que dans la région du Centre-Ouest, l’agriculture puisse être boostée. Ces échanges pourront contribuer à donner de nouvelles orientations à notre agriculture pour la permettre d’être performante’’, affirme-t-elle.

Le PAPEA (programme d’appui à la promotion de l’entrepreneuriat agricole) est un partenaire de la CRA. ‘’Le FAPEA étant un projet tourné vers le secteur rural, alors nous travaillons avec elle. Nous voulons que les opportunités d’affaires soient à foison tant pour les producteurs que les autres maillons de la chaine agricole que sont la transformation, la commercialisation et les prestataires de service. Sachant que tous ces maillons se retrouvent dans la même cellule, il était facile pour nous de pouvoir travailler avec l’ensemble de ces acteurs’’, note Aimé Kaboré, chargé d’affaire du en charge de la région du Centre-Ouest.

Sabouna Ouédraogo

Laisser un commentaire