Burkina : Élections 2020 : Bureau de vote N°8 de Wemtenga C ouvert après 16H : “c’est une honte pour mon pays” (Electeur)

397

Il est 15h22mn quand nous quittions ce dimanche le centre de Wemtenga C à Ouagadougou. Assise sur un table-banc, la mine serrée et en sueur, cette dame menace de plier bagage. “Si d’ici 16h00 le bureau de vote N°8 n’est pas encore ouvert je rentre chez moi” a mis en garde la quinquagénaire.

Interrogé sur le sujet, le chargé de communication à la CENI apporte des précisions. ” En fait après l’opération d’enrôlement, il y a la phase de dédoublonnage, qui amène à radier les auteurs de multiples inscriptions, donc si des gens se sont retrouvés plusieurs fois sur notre fichier, on les enlève pour ne garder que les dernières inscriptions. Si au bout de ces opérations dans le même centre de vote, on se retrouve avec des bureaux de votes dont l’effectif est très minime, on procède au fusionnement des bureaux de votes. Il arrive donc Et c’est le cas à l’école Wemtenga C, que ceux qui étaient initialement inscrit, parce que c’est notre système qui génère automatiquement le nouveau bureau de vote, ceux qui étaient dans le bureau de vote n8 ont été basculé dans les bureaux de votes n6 et n5. Donc il n’y a plus de bureau de vote n8″ s’est justifié Yacouba Ouedraogo, le chargé de communication à la CENI.

“Je dirai que c’est un problème d’éducation citoyenne, car après avoir fait le dedoublonage, nous publions la liste électorale, nettoyée, pour une phase de contentieux d’abord, et après il y a la liste définitive. La liste avec les bureaux de vote réels a été affichée au démembrement de l’arrondissement 5. Si quelqu’un avait des plaintes, il pouvait nous signaler. C’est cette information qui n’a pas circulé suffisamment, qui n’a pas été bien comprise, voilà pourquoi des gens croient qu’ils sont dans les bureaux de vote n8 qui n’existait pas” ajoute-t-il.

Vrai ou faux, en tout cas au centre de Wemtenga C, le message des votants du bureau à problème est clair.

“Moi je vote depuis le temps de Lamizana jusqu’à nos jours, moi je n’ai jamais vu ça. On ne sait pas ce que le président de la CENI là va nous donner comme réponse. Nous avons appris qu’il y a préparation de fraude. On ne croyait pas. Mais avec cette situation là on a des doutes” confie la quinquagénaire.

” On est là il n’y a pas de personnel il n’y a pas de matériel ; et en plus de ça il y a des fausses informations qui nous parviennent. Entre temps on nous dit que la liste législative est là, la liste présidentielle n’est pas là, il n’y a pas d’urne, il n’y a pas d’isoloir la situation est compliqué. Il y a aussi des personnes âgées, ici ce n’est pas normal c’est une honte pour mon pays. A clamé un  électeur de ce bureau de vote” indique un autre votant.

Djamila Topan et Souleymane Fofana (stagiaires)

 

 

 

Laisser un commentaire