Éditorial du 28 janvier 2022 avec Ouézen Louis OULON

0
341

L’idée d’un putsch ou d’un soulèvement populaire était de plus en plus évoquée bien que constitutionnellement il était dans la légalité. Le président Kaboré paie la facture d’une mauvaise gestion de la crise sécuritaire doublée du piétinement des libertés de manifester et de s’exprimer de son peuple. Profitant de la situation le Lieutenant-Colonel Damiba a appuyé sur la gâchette ne laissant aucune chance au régime Kaboré.

Suivez l’éditorial tous les vendredis sur Oméga TV Canal+ 258

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!