Mali: divorce consommé entre « boubou » et « treillis »

0
144

Ce 26 mai, c’est devant la délégation de la troïka composée des représentants de la CEDEAO, de l’Union africaine et de l’ONU que Bah N’DAW a rendu sa démission. Une situation qui sonne le glas de la médiation entamée par Goodluck Jonathan et fait craindre une instabilité profonde dans un contexte de crise sécuritaire. Le récit avec Liradan Philippe ADA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici