🔮Autonomisation des jeunes : Plan international renforce les capacitĂ©s de 52 jeunes de 4 pays

0
883

 

 

Cest durant 3 jours, que s’est tenu dans la capitale burkinabĂš, Ouagadougou, la confĂ©rence rĂ©gionale sur « l’autonomisation des jeunes et la cohĂ©sion sociale au Sahel ». Cette rencontre a rĂ©uni 52 jeunes des centres d’apprentissage de 4 divers pays que sont, le Togo, le Mali, le Niger et le Burkina. L’objectif est de les outiller pour un meilleur accĂšs aux financements pour une production agro-alimentaire locale durable. La clĂŽture de cette confĂ©rence Ă©tait jeudi 30 mai au cours d’une cĂ©rĂ©monie.

 

La confĂ©rence rĂ©gionale sur « l’autonomisation des jeunes et la cohĂ©sion sociale au Sahel » est une initiative de Plan internationale. Ce cadre a permis de rĂ©unir les bĂ©nĂ©ficiaires du projet BMZ pour un partage d’expĂ©riences. « Plus loin que le partage d’expĂ©rience, cela va permettre aux jeunes de forger une amitiĂ©, des relations profondes et qui vont dans le mĂȘme sens, celui de leur autonomisation, » a indiquĂ© Paul Estrada, directeur pays de Plan international Burkina.

 

Ces trois jours ont permis de les familiariser Ă  de nouvelles techniques de production agricole mais aussi et surtout Ă  de meilleures approches dans la recherche de financement. La bĂ©nĂ©ficiaire Yendoubouame Yargue venue du Togo, est trĂšs satisfaite. «Ça Ă©tĂ© une grande opportunitĂ© pour nous d’acquĂ©rir de nouvelles compĂ©tences et nous sommes reconnaissants » a-t-elle laissĂ© entendre.

« Cette initiative rentre en droite ligne avec les ambitions du ministĂšre en charge de la Jeunesse et de l’emploi », selon Larba Pilga, directeur gĂ©nĂ©ral de la jeunesse et de l’éducation permanente, qui indique qu’il Ă©tait du devoir de ce dĂ©partement de l’accompagner.

 

Cette confĂ©rence a Ă©galement permis de stimuler l’engagement et la participation des jeunes dans les initiatives de paix et de cohĂ©sion sociale au Burkina, au Mali, au Niger et au Togo, pays d’intervention de ce projet.

 

Abdoul Aziz Zoulabou/Omega MĂ©dias

Laisser un commentaire