đŸ”ŽÂ Â»Le LCL Emmanuel ZOUNGRANA enlevĂ© par des individus armĂ©s » (CommuniquĂ© de la famille)

0
4660

 

Ceci est un communiquĂ© de la famille du Lieutenant-Colonel Emmanuel Zoungrana, parvenu Ă  la rĂ©daction de Radio OmĂ©ga ce 29 mai 2024. Dans cet Ă©crit, elle rĂ©vĂšle que l’ex chef de l’unitĂ© spĂ©ciale « Manba vert » a Ă©tĂ© « enlevé » par des individus armĂ©s, ce mercredi, alors qui venait de quitter sa villa oĂč il Ă©tait en rĂ©sidence surveillĂ©e.

« Ne conduisant pas personnellement le vĂ©hicule dans lequel il y Ă©tait, et c’est en voulant franchir la derniĂšre barriĂšre de sĂ©curitĂ©, pour emprunter l’avenue SembĂšne Ousmane, qu’un vĂ©hicule de marque HYUNDAI de couleur grise s’est mis au travers de leur chemin » peut-on lire dans le communiquĂ© qui prĂ©cise que le Lieutenant-Colonel Zoungrana a Ă©tĂ© emmenĂ© vers une destination jusqu’Ă  prĂ©sent inconnue de sa famille et de son conseil.

 

L’intĂ©gralitĂ© du communiquĂ© Ă  lire ici 👇🏿

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FAMILLE DU LCL MOHAMED ARSALANE EMMANUEL ZOUNGRA

 

Le mercredi 29 mai 2024 aux environs de 10h 20 min du matin, le LCL Mohamed Arsalane Emmanuel ZOUNGRANA a été enlevé par des individus armés au niveau de la barriÚre de sécurité des villas ministérielles sises à Ouaga 2000.

 

En effet le LCL ZOUNGRANA avait bĂ©nĂ©ficiĂ© d’une libertĂ© provisoire de la chambre de contrĂŽle du tribunal militaire le 22 mai 2024. C’est suite Ă  cette dĂ©cision de justice que notification lui a Ă©tĂ© faite par le mĂȘme tribunal de regagner son domicile familial.

 

Il Ă©tait environ 10h 20 min du matin quand le LCL Mohamed Arsalane Emmanuel ZOUNGRANA a quittĂ© la villa oĂč il Ă©tait en rĂ©sidence surveillĂ©e avec sa famille. Ne conduisant pas personnellement le vĂ©hicule dans lequel il y Ă©tait, et c’est en voulant franchir la derniĂšre barriĂšre de sĂ©curitĂ©, pour emprunter l’avenue SembĂšne Ousmane, qu’un vĂ©hicule de marque HYUNDAI de couleur grise s’est mis au travers de leur chemin. AussitĂŽt un Monsieur en tenue civile se prĂ©sentant comme un agent de la suretĂ© de l’État, lui a demandĂ© sur un ton menaçant de les suivre sans rĂ©sistance.

 

Dans l’immĂ©diat les membres de famille qui l’accompagnait ont pu constater que le vĂ©hicule de marque HYUNDAI comportant trois (03) autres personnes en plus de la personne qui est sorti s’adresser Ă  lui. En dehors des passagers de ce vĂ©hicule, la famille a pu Ă©galement constater la prĂ©sence d’autres Ă©lĂ©ments postĂ©s aux alentours puisqu’aprĂšs que le LCL ZOUNGRANA ait acceptĂ© de les suivre sans rĂ©sister, un autre vĂ©hicule dont nous n’avons pas pu identifier la marque est venu en trompe rĂ©cupĂ©rer ces dits Ă©lĂ©ments postĂ©s aux alentours et suivre immĂ©diatement la premiĂšre voiture qui a embarquĂ© le LCL ZOUNGRANA pour une destination jusqu’Ă  prĂ©sent inconnue de sa famille et de son conseil.

 

La famille ZOUNGRANA

 

 

 

Laisser un commentaire