🔮Assises nationales : la transition prolongĂ©e de 5 ans

0
1882

 

Cinq annĂ©es supplĂ©mentaires pour la transition au Burkina Faso, conduite par le capitaine Ibrahim TraorĂ©, chef de l’État. « La durĂ©e de la transition est fixĂ©e Ă  60 mois Ă  compter du 2 juillet 2024 » ont conclu samedi, les Assises nationales.

Initialement prĂ©vues pour s’achever dimanche, les Assises nationales, ont rassemblĂ© des reprĂ©sentants de la sociĂ©tĂ© civiles, des forces de dĂ©fense et de sĂ©curitĂ© ou encore des dĂ©putĂ©s de l’AssemblĂ©e lĂ©gislative de transition. La plupart des partis politiques Ă©taient absents Ă  ce rendez-vous.

 

La question relative Ă  la durĂ©e de la pĂ©riode de la transition faisait dĂ©bat au sein de l’opinion nationale et internationale. À l’issue de ces Assises, la rĂ©ponse est dĂ©sormais connue de tous. Le capitaine Ibrahim TraorĂ© restera au pouvoir pendant encore cinq ans en a dĂ©cidĂ© la nouvelle Charte des Assises nationales qui a aussi consacrĂ© « le statut de PrĂ©sident du Burkina Faso » au capitaine Ibrahim TraorĂ©.

Selon cette Charte, le PrĂ©sident de la Transition assure les fonctions de PrĂ©sident du Faso, Chef de l’Etat, chef suprĂȘme des Forces armĂ©es nationales. Il est investi PrĂ©sident du Faso par le Conseil constitutionnel.

 

Le PrĂ©sident TraorĂ© pourra par ailleurs se prĂ©senter aux « élections prĂ©sidentielles, lĂ©gislatives et municipales qui seront organisĂ©es pour mettre fin Ă  la transition », a prĂ©cisĂ© le colonel Moussa Diallo, prĂ©sident du comitĂ© d’organisation de ces Assises.

 

Cette nouvelle Charte de la Transition de quatre titres et 28 articles, est une version révisée de celle du 14 octobre 2022. Elle a été adoptée par les participants et signée à la fin des travaux par le président de la transition, le capitaine Ibrahim Traoré.

 

Selon la nouvelle charte, un nouvel organe de transition au nom de KORAG devrait ĂȘtre mis sur pied.

« Le KORAG est une instance chargĂ©e de dĂ©finir, de suivre et de contrĂŽler la mise en Ɠuvre de la vision stratĂ©gique du pays dans tous les domaines et par tous les moyens », indique l’article 7 de la Charte qui ajoute que sa composition, son organisation et son fonctionnement sont laissĂ©s Ă  la discrĂ©tion du PrĂ©sident du Faso.

 

Charles Dah/Oméga médias

Laisser un commentaire