🔮 Les cultures du monde cĂ©lĂ©brĂ©es Ă  l’UA, ex IAM

0
1429

L’UniversitĂ© de l’unitĂ© africaine (UA), ex IAM, a cĂ©lĂ©brĂ© samedi les cultures du monde avec sa traditionnelle journĂ©e de l’intĂ©gration. Les Ă©tudiants, Ă  travers des dĂ©filĂ©s, des chorĂ©graphies de danse et des plats culinaires, ont exhibĂ© leur savoir-faire culturel dans une compĂ©tition entre communautĂ©s.


À cette 15e Ă©dition de la journĂ©e de l’intĂ©gration Ă  l’UA, la communautĂ© burkinabĂš, championne de l’annĂ©e derniĂšre en danse, a rĂ©itĂ©rĂ© l’exploit en devançant la CĂŽte d’Ivoire, classĂ©e deuxiĂšme, et le Mali, qui s’est contentĂ© de la troisiĂšme place. Les ambassadeurs de la culture burkinabĂš ont Ă©galement remportĂ© la premiĂšre place en dĂ©filĂ© devant les reprĂ©sentants de la culture amĂ©ricaine et ivoirienne. Une victoire que Ramata TourĂ© de la communautĂ© burkinabĂš attribue au travail d’équipe.

« On a travaillĂ© en harmonie et je pense que c’est ce qui fait notre force. On est trĂšs heureux ; je me dis qu’on le mĂ©rite vraiment », estime Ramata TourĂ©.

La communautĂ© ivoirienne, qui avait remportĂ© la deuxiĂšme place en danse et en dĂ©filĂ© l’édition passĂ©e, n’a pas fait mieux cette annĂ©e. Elle a gardĂ© sa deuxiĂšme place en danse, mais a rĂ©gressĂ© en dĂ©filĂ©, se classant troisiĂšme dans cette catĂ©gorie.

« On n’est pas satisfaits, on aimerait ĂȘtre les premiers (
) mais comme on le dit ; le dĂ©couragement n’est pas ivoirien », affirme Issouf DembelĂ© de la communautĂ© ivoirienne.


Seize pays, dont treize d’Afrique, ont Ă©tĂ© reprĂ©sentĂ©s Ă  cette journĂ©e d’intĂ©gration Ă  l’UniversitĂ© de l’unitĂ© africaine. Une journĂ©e de brassage culturel qui rĂ©itĂšre une fois de plus le souhait de l’UA pour une vĂ©ritable intĂ©gration africaine.

« Le message, c’est de dire aux Ă©tudiants que la culture est un facteur d’union, un facteur de dĂ©veloppement. On ne doit pas occulter la culture qui doit ĂȘtre aujourd’hui, un Ă©lĂ©ment unificateur », a expliquĂ© le Directeur gĂ©nĂ©ral de l’UA, Alioune Benga.

PlacĂ©e sous le thĂšme « RĂŽle de la culture dans la promotion de l’intĂ©gration », cette journĂ©e est une initiative « louable » selon le parrain de l’édition, RasmanĂ© Daniel Sawadogo, mĂ©diateur certifiĂ© et ancien Ă©tudiant de l’UniversitĂ© de l’unitĂ© africaine.

« Le fait que les diffĂ©rentes nationalitĂ©s se sont croisĂ©es pour faire cette prestation renforce encore la cohĂ©sion sociale et culturelle. J’ai Ă©tĂ© Ă©mu Ă  travers les diffĂ©rentes prestations que nous avons vues aujourd’hui », a dĂ©clarĂ© le parrain RasmanĂ© Daniel Sawadogo.

En plus de la danse et du défilé, les étudiants ont concouru en art culinaire, catégorie dans laquelle le Sénégal a remporté la premiÚre place devant respectivement le Niger et le Mali.

La journĂ©e de l’intĂ©gration cĂ©lĂ©brĂ©e Ă  l’UniversitĂ© de l’unitĂ© africaine commĂ©more la crĂ©ation de l’Organisation de l’unitĂ© africaine (OUA) le 25 mai 1963 Ă  Addis-Abeba. Cette organisation, devenue plus tard l’Union africaine, avait pour mission de rassembler les 32 États nouvellement indĂ©pendants. Chaque annĂ©e, l’UniversitĂ© de l’unitĂ© africaine organise cette journĂ©e pour inciter les dĂ©cideurs politiques Ă  accĂ©lĂ©rer le processus d’intĂ©gration sur le continent.

Yaya Diomandé / Oméga Médias

Laisser un commentaire