🔮 Hadj 2024 : 432 pùlerins burkinabù quittent Ouaga

0
696

432 pĂšlerins ont pris le tout premier vol pour l’Arabie Saoudite Ă  Ouagadougou pour le Hadj 2024. Ces pĂšlerins ont embarquĂ© ce jeudi Ă  bord de l’avion sous le regard de plusieurs membres du gouvernement.

À bord de l’avion, des fidĂšles musulmans vĂȘtus de leur uniforme, documents en main, implorent de bonnes conditions pour le dĂ©collage. Certains prient en silence, les mains jointes et les yeux clos, tandis que d’autres discutent avec animation, partageant leurs attentes et leurs espoirs. Ce voyage Ă  la fois physique et spirituel a Ă©tĂ© l’occasion pour le ministre dĂ©lĂ©guĂ© Ă  la sĂ©curitĂ©, Mahamadou Sana, de s’entretenir avec les pĂšlerins.

« J’ai Ă©tĂ© mandatĂ© par le prĂ©sident de la transition, chef de l’État, et les membres du gouvernement. C’est un grand jour, on s’en rĂ©jouit », a dit le ministre dĂ©lĂ©guĂ©. Il a poursuivi en disant : « On est venu Ă©galement pour recueillir les conditions de dĂ©roulement de ce Hadj et nous sommes fiers. Puisse Allah agrĂ©er votre pĂšlerinage », a-t-il souhaitĂ©.

Le diplomate de l’Arabie Saoudite au Burkina, Ă©tait aussi porteur d’un message.

« Alhamdoulilahi! Chaque annĂ©e, nous travaillons Ă  amĂ©liorer les procĂ©dures pour aller en Arabie Saoudite. Nous souhaitons un bon voyage et un bon Hadj pour tous les BurkinabĂš », a dĂ©clarĂ© Fahad Bin Abdulrahman, ambassadeur de l’Arabie Saoudite au Burkina.

Le prĂ©sident de la FAIB, Moussa Koanda, ne dissimule pas non plus sa joie et a martelĂ© : « Cette annĂ©e, ce sont des vols de jour. Dans 3 ou 4 heures, les gens seront Ă  MĂ©dine. Avec 17 vols au total, dont 13 Ă  Ouaga et 4 Ă  Bobo Dioulasso, tous les problĂšmes que nous avons posĂ©s l’annĂ©e passĂ©e ont Ă©tĂ© pris en compte. Il y a une nouvelle loi qui dit que toute personne qui part en Arabie Saoudite sans visa de pĂšlerinage aura des problĂšmes lĂ -bas. Il y avait encore des gens qui partaient pour faire du tourisme, cela ne sera pas possible cette annĂ©e », indique le prĂ©sident de la FAIB.

Cette annĂ©e, 8 143 pĂšlerins se sont inscrits pour accomplir le hadj, le cinquiĂšme pilier de l’islam. « Le Burkina Faso traverse des moments difficiles et nous sommes convaincus qu’avec vos bĂ©nĂ©dictions, la quiĂ©tude reviendra au Burkina Faso », souhaite Mahamadou Sana.

Moumouni Tamboura / Oméga Médias

Laisser un commentaire