🔮10e anniversaire de l’assassinat de Salifou NĂ©biĂ© : le SAMAB plaide pour l’inscription du juge au panthĂ©on des martyrs de la Nation (dĂ©claration)

0
903

Dans une dĂ©claration, Ă  l’occasion de la commĂ©moration du dixiĂšme anniversaire de l’assassinat du juge NĂ©biĂ©, le Syndicat Autonome des Magistrats BurkinabĂš (SAMAB) a Ă©mis le vƓu de voir le juge constitutionnel ĂȘtre inscrit au panthĂ©on des martyrs de la Nation pour le compte de l’annĂ©e 2024.

Le SAMAB qui dit constater « avec grand regret, l’immobilisme que connait le dĂ©nouement de la procĂ©dure judiciaire devant permettre d’élucider ce crime odieux » invite Ă©galement les autoritĂ©s judiciaires, en charge du dossier, Ă  poser tous les actes nĂ©cessaires permettant d’éviter la prescription.

L’assassinat du juge NĂ©biĂ© « se commettait dans un contexte sociopolitique dĂ©lĂ©tĂšre entretenu par les vellĂ©itĂ©s de rĂ©vision rĂ©fĂ©rendaire de l’article 37 de la constitution burkinabĂš en vue de lever le verrou de la limitation du mandat prĂ©sidentiel pour faciliter la recevabilitĂ© d’une niĂšme candidature du PrĂ©sident Blaise COMPAORE » rappelle le SAMAB qui n’a pas manquĂ© de saluer la mĂ©moire d’un « illustre Homme de Droit ».

L’intĂ©gralitĂ© de la dĂ©claration Ă  lire ici 👇🏿

DECLARATION DU SYNDICAT AUTONOME DES MAGISTRATS BURKINABE A L’OCCASION DU DIXIEME ANNIVERSAIRE DE L’ASSASINAT DU JUGE SALIFOU NEBIE

Au crĂ©puscule du 24 mai 2014, le juge constitutionnel Salifou NEBIE faisait l’objet d’un assassinat crapuleux sur la route menant Ă  SaponĂ©.

A l’occasion du dixiĂšme anniversaire de dĂ©cĂšs de cet illustre Homme de Droit, le Syndicat Autonome des Magistrats BurkinabĂš (SAMAB), tout en s’inclinant sur sa mĂ©moire, constate, avec grand regret, l’immobilisme que connait le dĂ©nouement de la procĂ©dure judiciaire devant permettre d’élucider ce crime odieux. Par ailleurs, il tient Ă©galement Ă  exprimer son inquiĂ©tude quant au silence observĂ© sur ce dossier alors que sa famille, toute la nation burkinabĂš et la communautĂ© internationale ont besoin qu’une communication soit faite pour situer l’opinion publique nationale et internationale sur l’état d’avancement du dossier et les difficultĂ©s rencontrĂ©es par le juge chargĂ© de son instruction.

En rappel, cet assassinat se commettait dans un contexte sociopolitique dĂ©lĂ©tĂšre entretenu par les vellĂ©itĂ©s de rĂ©vision rĂ©fĂ©rendaire de l’article 37 de la constitution burkinabĂš en vue de lever le verrou de la limitation du mandat prĂ©sidentiel pour faciliter la recevabilitĂ© d’une niĂšme candidature du PrĂ©sident Blaise COMPAORE.

C’est, fort curieusement, dans l’intervalle de ces contradictions politico-idĂ©ologiques qu’est malheureusement survenu ce crime crapuleux, rĂ©duisant, Ă  jamais, au silence l’émĂ©rite juge Salifou NEBIE, ouvertement opposĂ© Ă  cette aventure destructrice.

En effet, une analyse sereine de ce contexte sociopolitique et des informations recueillies sur la scĂšne du crime facilite l’adhĂ©sion Ă  la thĂšse de l’assassinat, de sorte qu’il est tout Ă  fait lĂ©gitime de penser que la prise en charge tardive et approximative, aux premiĂšres heures des faits, par les autoritĂ©s en charge de l’enquĂȘte, n’est pas sans susciter des interrogations.

C’est pourquoi le SAMAB :

– rĂ©itĂšre aux autoritĂ©s politiques, son dĂ©sir de voir inscrire le Juge Salifou NEBIE au panthĂ©on des martyrs de la Nation pour le compte de l’annĂ©e 2014 ;

– invite les autoritĂ©s judiciaires, en charge du dossier, Ă  poser tous les actes nĂ©cessaires permettant d’éviter la prescription afin d’élucider cet assassinat ;

– exhorte l’ensemble des BurkinabĂš, Ă©pris de justice, Ă  redoubler de persĂ©vĂ©rance et d’abnĂ©gation afin que la vĂ©ritĂ© et la justice triomphent de l’impunitĂ©.

Le SAMAB, tout en tĂ©moignant sa solidaritĂ© et sa compassion Ă  l’endroit de la famille NEBIE, en gĂ©nĂ©ral, ainsi qu’à sa progĂ©niture et Ă  sa veuve, en particulier, tient Ă  les rassurer qu’il se tiendra toujours Ă  leurs cĂŽtĂ©s pour rĂ©clamer justice pour le juge Salifou NEBIE.

Repose en paix camarade Salifou NEBIE !
Que l’Eternel veille sur ta famille et leur offre de connaitre la vĂ©ritĂ© sur ce tragique assassinat !

Vive le SAMAB !

Vive le Burkina Faso !
POUR LE COMITE EXECUTIF
Le Secrétaire Général
ZABSONRE T. Bruno

Laisser un commentaire