Gestion de l’eau : le PNJBE installe une cellule GIRE à Koupela

0
1009

Le Parlement National de la Jeunesse Burkinabè pour l’Eau (PNJBE) avec l’accompagnement de l’Agence Belge de développement (ENABEL) Burkina a organisé au profit des élèves des établissements secondaire privé et public de la ville de Koupela une sensibilisation à la gestion rationnelle des ressources en eau. Cette session de sensibilisation a eu lieu le 10 février 2024 à Koupéla dans la région du Centre-est. Elle s’est soldée par la mise en place d’un bureau dénommé la Cellule de la Gestion Intégrée en Eau (GIRE).

Cette cellule GIRE compte 12 membres et aura la tâche de faire la promotion des techniques de gestion rationnelle de l’eau dans les différents établissements qu’ils représentent, mais aussi au sein de la société.

GIRE
La cellule est composée des élèves des 11 lycées et collèges de la commune de Koupela.

« L’objectif ce n’est pas seulement de les sensibiliser ou de les former pour dire qu’on a formé 8 000 personnes. C’est de les former pour qu’ils prennent des actions, agissent concrètement dans leur communauté », a indiqué Damas Rouamba, membre du PNJBE.

Appelé désormais à jouer pleinement leur rôle de sensibilisation pour inviter leur communauté à adopter des changements de comportements qualitatifs, ces élèves ont été outillés sur la nécessité de la préservation des ressources en eau.

GIRE
« Comme ce sont les décideurs [Élèves] de demain, s’ils ont cet art d’intégration de la gestion des ressources en eau. C’est sûr que demain, on aura des décideurs qui vont mettre l’eau au premier plan dans leurs actions », a souligné Dorokah Hien, directeur de la prospective à l’Agence de l’eau du Gourma
Des apprenants de la commune de Koupel affirment être déterminés pour impacter positivement leur environnement.

GIRE
« J’ai appris que moi en tant que jeune et élève, je dois rationaliser l’eau qui se fait rare dans mon pays à travers plusieurs actes tels qu’éviter de jeter des sachets dans la nature, protéger la nature, préserver les ressources rares », a fait savoir Emmanuel Bama, élève au lycée municipal de Koupéla.

Pour l’atteinte des objectifs du bureau installé ce jour, le Parlement national burkinabè pour l’eau continuera entend coacher ses bâtisseurs en vue de bien dérouler leurs activités.

Cette activité de sensibilisation entre dans le cadre du programme de coopération entre le Burkina et la Belgique, à travers le Portefeuille thématique climat Sahel – volet Burkina Faso (PTCS-BFA) et va s’étendre prochainement dans les autres communes où ENABEL intervient.

Ibrahim Niaoné/ Oméga médias

Laisser un commentaire