🔮InvitĂ©- [Retrait du Burkina, du Mali et du Niger de la CEDEAO] : « Un BurkinabĂš au Ghana ou au Nigeria n’aura plus les mĂȘmes facilitĂ©s  »  (Dr Jean-Baptiste Guiatin, spĂ©cialiste des relations internationales)

0
1496

 

 

[Retrait du Burkina, du Mali et du Niger de la CEDEAO] « C’est une suite logique de l’évolution des Ă©vĂ©nements Ă  l’allure oĂč allaient les choses. C’était l’un des scenarios probables. N’avoir pas Ă©tĂ© informĂ© ne veut pas pour autant dire que la CEDEAO a Ă©tĂ© surprise. Est-ce que ce communiquĂ© de la CEDEAO  va vĂ©ritablement  changer la donne ? Probablement pas. Le principe gĂ©nĂ©ral en droit international c’est l’autonomie, la libertĂ© des acteurs. Depuis un certain moment la situation ne s’amĂ©liore pas du tout entre ces trois États et la CEDEAO(
) Un BurkinabĂš au Ghana ou au Nigeria n’aura plus les mĂȘmes facilitĂ©s(
) Le retrait ne signifie pas fin de dialogue…» analyse  Dr Jean-Baptiste Guiatin, spĂ©cialiste des relations internationales. Il est l’invitĂ© de la rĂ©daction et rĂ©pond aux questions de Abdoul Fhatave TiemtorĂ©

 

 

 

Laisser un commentaire