🔮Patronat BurkinabĂš : le nouveau bureau offre 200 millions pour l’effort de paix

0
2552
Patronat BurkinabĂš

Idrissa Nassa a Ă©tĂ© officiellement installĂ© dans ses fonctions de prĂ©sident du conseil national du patronat burkinabĂš, ce jeudi 7decembre, au cours d’une cĂ©rĂ©monie prĂ©sidĂ©e par le Chef de l’État, le capitaine Ibrahim TraorĂ©.

Le fondateur de Coris Bank international a Ă©tĂ© portĂ© Ă  la tĂȘte du conseil national du patronat, pour le quinquennat 2023-2028, Ă  l’issue de la 13e assemblĂ©e Ă©lective qui s’est tenue le 24 octobre dernier.

« Je ne serai pas le patron des patrons mais le serviteur des patrons » a laissĂ© entendre le nouveau patron du conseil nationale du patronat burkinabĂš, Idrissa Nassa lors de son allocution. Il dĂ©die son succĂšs aux hommes d’affaires qui, malgrĂ© le contexte sĂ©curitaire difficile arrivent « à assurer la production, la transformation et l’approvisionnement rĂ©gulier du Burkina en produits et services essentiels et qui Ɠuvrent sans rĂ©pit pour la bonne tenue de l’Ă©conomie ».

Patronat BurkinabĂš
Une vue du public prĂ©sent Ă  la cĂ©rĂ©monie d’installation

Le secteur privĂ© joue un rĂŽle « important », selon le patron du patronat « le secteur privĂ© est le premier pourvoyeur d’emplois de notre pays avec plus de 2 millions de salariĂ©s hors secteur agricole » et fait entrer prĂšs de 2 milliards de FCFA au niveau des recettes fiscales et douaniĂšres ».

Pour redynamiser ce secteur, Idrissa Nassa s’est fixĂ© pour objectif l’unitĂ© entre les diffĂ©rents acteurs car pour lui « gagner et perdre sont temporaires mais seule l’unitĂ© doit ĂȘtre permanente », surtout dans le contexte actuel oĂč nous devons tous rester « solidaires pour la restauration intĂ©grale de notre pays et de notre sous-rĂ©gion ».

Le chef du patronat toujours dans la perspective de mener à bien sa mission ambitionne mettre fin aux « antagonismes stériles, parfois factices et contreproductifs, petits commerçants contre grands commerçants, économie informelle contre secteur structuré, industriels contre commerçants, agriculteurs contre éleveurs, administration publique contre secteur privé.

Patronat BurkinabĂš
Le capitaine Ibrahim TraorĂ© a instruit le patronat Ă  prendre Ă  bras le corps la question de l’employabilitĂ© des jeunes. Photo : page Facebook d’Idrissa Nassa

Au regard de ce rĂŽle important que joue le secteur privĂ©, le capitaine Ibrahim TraorĂ© a instruit le patronat Ă  prendre Ă  bras le corps la question de l’employabilitĂ© des jeunes afin de mettre fin Ă  l’enrĂŽlement des jeunes dans le terrorisme.

« Beaucoup de gens ont rejoint les groupes armĂ©s terroristes par ce qu’ils n’avaient rien Ă  faire. Quand un jeune n’a rien Ă  faire il est oisif et il peut se prĂȘter Ă  tout type de vice » a fait remarquer le capitaine Ibrahim TraorĂ© qui suggĂšre aux importateurs d’ĂȘtre avant tout des producteurs des produits qu’ils importent.

« Pour quelqu’un qui voudrait dĂ©sormais importer 10 milliards de riz, nous allons l’obliger Ă  mettre 2 milliards dans un projet structurant ». Les importations selon le capitaine sont « improductifs » pour l’Ă©conomie nationale. Il estime que des terres ne sont pas suffisamment exploitĂ©es au Burkina comme dans le sud-ouest oĂč des bas-fonds sont inexploitĂ©s. « Selon les statistiques, en 2025 nous serons Ă  100 milliards d’importations du riz. C’est inadmissible » s’est indignĂ© le chef de l’État qui compte sur le patronat pour un « dĂ©veloppement endogĂšne « .

Patronat BurkinabĂš
Idrissa Nassa a Ă©tĂ© officiellement installĂ© dans ses fonctions. Photo : page Facebook d’Idrissa Nassa

Pendant cette cĂ©rĂ©monie d’installation le patronat a remis 100 millions de FCFA pour les veuves et orphelins des diffĂ©rents combattants qui sont tombĂ©s aux fronts. Le bureau du patronat a Ă©galement remis un chĂšque de 100 millions pour rĂ©pondre Ă  l’effort de paix.

CrĂ©Ă© en 1976 sous l’appellation Conseil national des entreprises voltaĂŻques (CNEV), puis rebaptisĂ© en 1998 le Conseil national du patronat burkinabĂš, le CNPB est l’Organisation faitiĂšre des groupements et associations professionnels du secteur privĂ© au Burkina Faso.

Aziz Zoulabou & Charles Dah/Oméga médias

A Lire : Burkina – Le PDG de Coris Bank International Idrissa Nassa a offert 20 millions de Francs CFA à Iron Biby

Laisser un commentaire