🔮 ALERTE : Le Ministre dĂ©lĂ©guĂ© Ă  la sĂ©curitĂ© rend visite aux Ă©pouses des policiers tombĂ©s au front

0
1256

 

Le ministre dĂ©lĂ©guĂ© Ă  la sĂ©curitĂ© a rendu une visite de courtoisie, ce 25 Juillet, aux veuves des policiers tombĂ©s. Ces Ă©pouses de policiers sont au Centre d’Ă©ducation et de promotion sociale de la police nationale oĂč elles apprennent la couture, la cuisine, la coiffure et la saponification. Cette visite du ministre dĂ©lĂ©guĂ© avait pour objectif de s’enquĂ©rir des conditions d’apprentissage de ces femmes, mais aussi de leur apporter son soutien.

Le commissaire principal de police Mahamadou Sana, lors de cette visite, a pu constater de visu la formation de ces femmes dans plusieurs domaines d’activitĂ©s, tels que la couture, la coiffure, la fabrication du savon et la cuisine. AprĂšs une visite des diffĂ©rents ateliers de formation, le ministre s’est dit « beaucoup touché » par les rĂ©alisations faites par les pensionnaires du centre.

« J’ai vu des dames fortes qui essaient de se trouver une activitĂ© professionnelle. J’ai vu des femmes prĂȘtes Ă  relever le dĂ©fi, j’ai vu des dames qui ne se sont pas repliĂ©es sur elles-mĂȘmes parce qu’elles ont perdu leurs Ă©pouses » a laissĂ© entendre le ministre dĂ©lĂ©guĂ©, Mahamadou Sana.

C’est avec joie que les pensionnaires du
Centre d’Ă©ducation et de promotion sociale de la police nationale, ont accueilli le ministre. Elles n’ont pas manquĂ© de faire un plaidoyer auprĂšs de leur visiteur du jour pour faciliter leur insertion aprĂšs la formation.

« A la sortie, nous les dames du centre d’Ă©ducation et d’Ă©ducation et de promotion sociale de la police nationale, voudront ĂȘtre installĂ©es. Il ne faudra pas qu’on suive cette formation et aller dormir Ă  la maison, parce que comme vous le voyez, on est devenu des pĂšres et des mĂšres. Cette formation doit nous permettre de nourrir et d’instruire nos enfants » a indiquĂ© Sirina Ouedraogo Ă©pouse d’un policier tombĂ© au front.

Des doleances qui, visiblement, ne sont pas tombĂ©es dans l’oreille d’un sourd. Le ministre dĂ©lĂ©guĂ© Ă  la sĂ©curitĂ© a pris l’engagement d’apporter des rĂ©ponses favorables en vue de permettre aux pensionnaires de s’insĂ©rer dans la vie active. Il a par ailleurs instruit les services compĂ©tents de son dĂ©partement d’amĂ©liorer les conditions d’apprentissage de ces femmes.

Ibrahim Niaoné/Oméga médias

Laisser un commentaire