🔮 Salaires des sĂ©lectionneurs : l’amicale des entraĂźneurs invite les autoritĂ©s Ă  corriger «l’injustice»

0
1752

L’amicale des entraĂźneurs de football de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso s’est indignĂ© lundi, de la situation salariale des entraĂźneurs des Ă©quipes nationales U17, U20, U23 et de l’encadrement technique des Étalons locaux et des Ă©quipes fĂ©minines.

Cela fait suite Ă  la sortie de Brahima TraorĂ©, coach des Étalons cadets, qui a laissĂ© entendre que ses adjoints et lui traĂźnent 11 mois d’arriĂ©rĂ©s de salaire, ajoutant que ceux des Ă©quipes fĂ©minines ont passĂ© 13 mois sans salaire.

Dans une dĂ©claration commune, l’amicale des entraĂźneurs a invitĂ© les autoritĂ©s, « Ă  corriger le plus rapidement possible cette injustice». Elle a aussi dĂ©noncĂ© la communication « incohĂ©rente et contradictoire » des autoritĂ©s sur cette question.

Jeudi 1er juin, le Ministre en charge des Sports a pourtant dĂ©clarĂ© qu’il n’y a pas d’arriĂ©rĂ©s de salaire. « Tous les entraĂźneurs sont traitĂ©s de la mĂȘme maniĂšre, seulement, ils ont des contrats d’objectifs…Dans le contrat de l’entraĂźneur des U17, nulle part il n’est Ă©crit qu’il doit ĂȘtre payĂ© par mois », avait rĂ©agi Boubacar Savadogo.

 

Bernabé Kabré / Oméga Médias

Laisser un commentaire