🔮 Affaire Ousmane Sonko et Adji Sarr : Le parquet a requis 10 ans de rĂ©clusion criminelle et des amendes contre l’opposant

0
2302

Le procĂšs opposant Ousmane Sonko, Ă  l’ex masseuse Adji Sarr s’est tenu ce  mardi en l’absence de l’accusĂ©. Le procureur de la chambre criminelle a requis 10 ans de rĂ©clusion criminelle contre le learder du pastef, accusĂ© de « viol et menaces de mort » sur une ex-employĂ©e d’un salon de beautĂ© de Dakar. Si les juges confirment la rĂ©quisition du parquet, Ousmane Sonko perd son droit de voter ou de se prĂ©senter aux prochaines Ă©lections. Le maire de Ziguinchor sera situĂ© sur son sort le 1er Juin prochain.

C’est sous une haute sĂ©curitĂ©, que le procĂšs Ousmane Sonko et Adji Sarr s’est tenu devant la chambre criminelle du tribunal de Dakar. Absent Ă  l’audience, l’opposant sĂ©nĂ©galais a Ă©tĂ© jugĂ© par contumace, et 10 ans de rĂ©clusion criminelle et des amendes ont Ă©tĂ© requis contre le prĂ©venu.

La plaignante quant Ă  elle s’est prĂ©sentĂ©e Ă  la barre, vĂȘtue de rouge et s’est prĂȘtĂ©e aux questions des juges du tribunal en wolof. Sans langue de bois, Adji sarr a d’abord rappelĂ© les diffĂ©rents massages prodiguĂ©s au salon Sweet beauty oĂč elle travaillait au moment des faits.

« Massages relaxants, massages tonifiants, massage body body, ou le client et la masseuse doivent ĂȘtre nus et massages sweet avec finition », a citĂ© la plaignante, en rĂ©ponse aux questions du prĂ©sident de la chambre.  Elle a rĂ©itĂ©rĂ© ses accusations contre Ousmane Sonko. Pour des viols rĂ©pĂ©tĂ©s, le juge demande Ă  la plaignante pourquoi elle n’a pas rĂ©agi dĂšs la premiĂšre agression. Adji Sarr rĂ©pond qu’elle avait « peur ».

Ndeye Khady Ndiaye, la propriĂ©taire du salon de massage est, elle aussi, accusĂ©e de « complicitĂ© de viol ». A la barre, elle a contredit les affirmations de son ex-employĂ©e. « Ousmane Sonko est un habituĂ© du salon et je n’ai jamais eu vent d’une quelconque agression dans mon salon, sinon j’aurais rĂ©agi », a expliquĂ© la propriĂ©taire du salon. Sur une date d’agression mentionnĂ©e par la plaignante, Ndeye Khady Ndiaye rĂ©torque que « cette date Ă©tait noĂ«l et le salon Ă©tait fermé ». Ndeye Khady Ndiaye s’est dĂ©fendue seule, ses avocats ayany quittĂ© la salle, se plaignant de n’avoir pas eu le temps de s’imprĂ©gner du dossier de 471 pages.

AprĂšs 18 heures d’horloge, le procureur a requis 10 ans de rĂ©clusion criminelle contre le Ousmane Sonko pour viols ; 5 ans d’emprisonnement ferme et 2 millions de F CFA d’amende pour « corruption de la jeunesse », si les faits sont requalifiĂ©s ; et 1 an d’emprisonnement ferme et une amende de 500 millions de Francs CFA pour menaces de mort.

Quant Ă  la patronne du Salon, le parquet a sollicitĂ© qu’elle soit condamnĂ©e Ă  5 ans de rĂ©clusion criminelle pour complicitĂ© de viols, et un an d’emprisonnement pour diffusion d’images obscĂšnes et incitation Ă  la dĂ©bauche.

 

Ibrahim Niaoné / Oméga médias

Laisser un commentaire