🔮 L’activiste Mohamadi Sinon poursuivi pour « mise en danger de la vie d’autrui » (Procureur)

0
1663

 

Mohamadi Sinon (aussi dĂ©signĂ© Mohamed Sinon dans la presse) a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© le 12 mai dernier Ă  Gaoua. Dans un communiquĂ© paru ce dimanche, le procureur du Faso prĂšs le Tribunal de grande instance de Ouaga 1 rĂ©vĂšle que l’activiste est poursuivi pour « des faits de diffamation et de mise en danger de la vie d’autrui ».

Selon Harouna Yoda, il est reprochĂ© au porte-parole du Mouvement Africa RĂ©volutionnaire « ses rĂ©cents audios qui allĂšguent que la gendarmerie nationale ne s’investit pas “à cent pour cent” dans la lutte contre le terrorisme ». Dans ce message qui a circulĂ© sur les rĂ©seaux sociaux, l’activiste, trĂšs critique, demandait la suppression de ce corps des forces armĂ©es.

Mohamadi Sinon retourne en prison, 3 mois aprĂšs avoir Ă©tĂ© condamnĂ© dans une autre affaire, pour mise en danger de la vie d’autrui et menaces sous condition. Il avait appelĂ© au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry et du promoteur de OmĂ©ga MĂ©dias Alpha Barry. Il avait Ă©tĂ© Ă©copĂ© de 24 mois de prison et 500 mille F CFA d’amende, le tout avec sursis.

Le procureur appelle les citoyens Ă  faire « un usage vertueux de ce merveilleux outil qu’est l’univers numĂ©rique ». « S’il venait Ă  en ĂȘtre autrement mon parquet travaillera dans le cadre de ses attributions et compĂ©tences, Ă  ce qu’il y ait une rĂ©ponse pĂ©nale efficace de sorte Ă  aboutir Ă  des sanctions proportionnĂ©es et dissuasives », a prĂ©venu Harouna Yoda.

Dans le mĂȘme communiquĂ©, le procureur fait Ă©tat de plusieurs acteurs des organisations de la sociĂ©tĂ© civile arrĂȘtĂ©s ces derniĂšres semaines. « Ces personnes ne sont nullement poursuivis pour leurs opinions », a-t-il assurĂ©.

Abdoul Fhatave Tiemtoré / Oméga médias

Laisser un commentaire