🔮[Tribune] : « Karma pourrait mĂȘme constituer le dĂ©but de la dĂ©livrance et de la fin du calvaire que vit notre pays. » (Dr AblassĂ© Ouedraogo)

0
2133

Dans cette tribune, le prĂ©sident du parti Le Faso Autrement depuis Ottawa au Canada, se prononce sur la communication gouvernementale sur l’attaque de Karma et la plus rĂ©cente, celle de Youlou dans la Boucle du Mouhoun qui a fait 33 morts selon le bilan officiel

Pour AblassĂ© Ouedraogo, il y’a « du deux poids deux mesures dans la gouvernance au Burkina Faso ».

« Dans cette situation qui ne rassure personne, nous sommes en droit de continuer de nous tourner les mĂ©ninges et de rĂ©clamer la vĂ©ritĂ©, et toute la vĂ©ritĂ© sur le drame de Karma, et tout particuliĂšrement sur l’identitĂ© des auteurs de ces attaques et de leurs commanditaires » indique M. Ouedraogo et de souligner que « Karma pourrait mĂȘme constituer le dĂ©but de la dĂ©livrance et de la fin du calvaire que vit notre pays. »

L’intĂ©gralitĂ© de la tribune Ă  lire ici đŸ‘‡đŸœ

TRIBUNE

Tueries de Karma et de Youlou : Du deux poids deux mesures dans la gouvernance au Burkina Faso : Tout juste pour savoir

Il est vrai que « comparaison n’est pas raison » mais la situation de crise sĂ©curitaire dĂ©vastatrice que le Burkina Faso traverse avec une forte rĂ©silience exige de nous tous, de scruter et de rĂ©flĂ©chir sur tous les faits et gestes qui sont posĂ©s par les gouvernants de l’heure.

Et je voudrais savoir pourquoi le carnage de Karma, DĂ©partement de Barga Province du Yatenga, du 20 avril 2023, un vrai crime de guerre et contre l’humanitĂ©, ayant enregistrĂ© officiellement cent quarante-sept morts, n’a pas fait l’objet d’un communiquĂ© du Gouverneur de la RĂ©gion du Nord, alors que le Gouverneur de la RĂ©gion de la Boucle du Mouhoun a publiĂ© le 13 mai 2023 un communiquĂ© administratif sur l’attaque terroriste lĂąche et barbare intervenue le 11 mai 2023 dans le village de Youlou, DĂ©partement de TchĂ©riba, Province du Mouhoun, avec un bilan provisoire de trente-trois (33 ) personnes civiles tuĂ©es.

C’est vrai que pour Karma, c’est le gouvernement qui a fini par pondre, le 27 avril 2023, un communiquĂ© laconique sans bilan et comportant une grosse erreur sur la date du drame, signĂ© par son Porte-Parole, sous la pression de l’opinion.

Avec un peu de rĂ©flexion, l’on comprend que pour les tueries intervenues dans le village de Youlou, DĂ©partement de TchĂ©riba, le communiquĂ© administratif du Gouverneur de la RĂ©gion du Mouhoun qui est publiĂ©, permet clairement l’identification des terroristes comme les auteurs de l’attaque.

Pour Karma, l’on est tentĂ© de penser que le Gouverneur de la RĂ©gion du Nord n’a pas produit de communiquĂ© administratif circonstanciĂ© pour la simple raison que les Ă©lĂ©ments en sa possession permettent d’identifier les auteurs du massacre. Il ne peut donc pas dĂ©noncer et condamner des actes posĂ©s par des hommes armĂ©s habillĂ©s dans les tenues des Forces ArmĂ©es burkinabĂš.

Dans cette situation qui ne rassure personne, nous sommes en droit de continuer de nous tourner les mĂ©ninges et de rĂ©clamer la vĂ©ritĂ©, et toute la vĂ©ritĂ© sur le drame de Karma, et tout particuliĂšrement sur l’identitĂ© des auteurs de ces attaques et de leurs commanditaires. MalgrĂ© toutes les manƓuvres pour noyer Karma, nous ne devons pas oublier cette tragĂ©die.

Karma pourrait mĂȘme constituer le dĂ©but de la dĂ©livrance et de la fin du calvaire que vit notre pays.

Dieu aime le Burkina Faso !
« Rien n’arrĂȘte une idĂ©e arrivĂ©e Ă  son heure »
Ottawa, le 15 mai 1923
Le Président
Dr Ablassé OUEDRAOGO
Commandeur de l’Ordre National

 

Laisser un commentaire