🔴 Kunde 2023 : Des féministes militent pour le retrait de Blem de la compétition

0
617

« Le Collectif des féministes du Burkina » qui juge « misogyne et sexiste »  la chanson “Safi” de l’artiste Blem, a exigé, jeudi, le retrait de l’artiste de la liste des nominés pour les prix “Espoir” et “Révélation” aux Kundé 2023. La chanson « Safi », objet de censure par le Conseil supérieur de la communication depuis ce 11 mai, pour atteinte à la dignité de la femme, constitue, selon le collectif, une « apologie du viol ».

 

C’est d’ailleurs l’une des structures qui ont saisi le CSC, en vue d’interdire la chanson dans l’espace public. Mariam Lamizana, ancienne ministre de l’action sociale et présidente du collectif dénonce une « réduction de la femme à un objet sexuel ».

 

« Quand on dit qu’une personne est devenue folle et qu’on peut maintenant coucher avec elle, avoir des rapports sexuels avec elle, c’est faire l’apologie du viol », a appuyé Juliette Bakiono, présidente de l’Initiative Pananetugri pour le bien-être de la femme (IPBF), membre du collectif, en conférence de presse.

L’artiste Blem dans un post sur sa page Facebook, a indiqué que “Safi” n’est rien d’autre qu’une « antiphrase pour dénoncer un phénomène social », l’appât du gain facile par les jeunes filles.

« J’interpelle les consciences en disant le contraire de ce que je pense (…) En donnant l’impression qu’on se réjouit de la situation de la fiction “SAFI”, j’interpelle toutes celles qui seraient tentées par le gain facile et autres, qu’elles s’exposeraient à l’humiliation populaire au lieu de la gloire dont elles rêvent sans scrupule », a écrit le jeune chanteur.

Cette manière de sensibiliser est décriée par le Collectif des féministes du Burkina. « Il y a plusieurs manières de sensibiliser, et cette façon de le faire, en utilisant des termes choquants, nous ne pouvons pas l’admettre », a signifié  Hortense Lougué, membre du collectif.

Une première victoire a été remportée par le collectif, avec la décision du CSC, interdisant la diffusion du titre sur les médias audiovisuels et numériques. Mais ce mouvement souhaite aussi que Blem soit retiré de la compétition des Kunde, où il pourrait être désigné meilleur espoir, ou révélation de l’année ce soir même à la nuit de récompenses.

Valérie Guéré et Yaya Diomandé / Oméga Médias

 

Laisser un commentaire