🔮 ASCE-LC : Fin de mission pour le contrĂŽleur gĂ©nĂ©ral Philippe Nion

0
1253

Le contrĂŽleur gĂ©nĂ©ral de l’autoritĂ© supĂ©rieure de contrĂŽle d’Etat et de lutte contre la corruption a rendu sa dĂ©mission ce lundi 8 mai dans une lettre adressĂ©e au PrĂ©sident du Conseil d’orientation de l’institution. « Je souhaite que ce jour soit actĂ© comme date de ma cessation de fonction avec toutes les implications juridiques qui s’y attachent », a Ă©crit Philippe Nion, invoquant l’article 20 de la loi du 24 novembre 2015 relative au fonctionnement de l’ASCE/LC.

Le dĂ©part de Philippe Nion Ă©tait dĂ©jĂ  annoncĂ©e depuis quelques jours. Le 2 mai dernier, il l’avait lui-mĂȘme Ă©voquĂ© au cours d’une cĂ©rĂ©monie au siĂšge de l’ASCE/LC, mettant en garde ses collaborateurs sur l’incursion du politique dans les rangs de l’institution.

Le dĂ©sormais ex-contrĂŽleur gĂ©nĂ©ral d’Etat siĂšge depuis ce lundi mĂȘme Ă  la Cour des comptes de l’Union Ă©conomique et monĂ©taire ouest-africaine (UEMOA). Il a pris fonction pour un mandat de 6 ans, en mĂȘme temps que deux autres conseillers : l’Ivoirien FĂ©lix Sohuily Acka et le BĂ©ninois Segnon Yves Marie Adissin. Ce dernier a Ă©tĂ© dĂ©signĂ© prĂ©sident de la Cour, Ă  l’issue de la cĂ©rĂ©monie qui a eu lieu au siĂšge de la Cour des comptes de l’UEMOA Ă  Ouagadougou.

Philippe Nion avait Ă©tĂ© nommĂ© le 13 janvier 2022 Ă  la tĂȘte de l’autoritĂ© supĂ©rieure de contrĂŽle d’Etat et de lutte contre la corruption. Il avait Ă©tĂ© installĂ© le 10 mars 2022, pour un mandat de 5 ans.

FĂ©vrier dernier, le gouvernement a dĂ©noncĂ©, dans un communiquĂ©, des « menaces de mort » pesant sur le contrĂŽleur gĂ©nĂ©ral d’Etat et les membres de l’ASCE/LC. L’institution a portĂ© plainte.

Abdoul Fhatave Tiemtoré / Oméga médias

Laisser un commentaire