🔮 ALERTE – Karma: La CEDEAO Ă©voque un gĂ©nocide, selon les dispositions de la CPI

0
1709

La CEDEAO a considĂ©rĂ©, jeudi, comme un gĂ©nocide – selon les dispositions de Cour pĂ©nale internationale – les tueries de Karma – dĂ©partement de Barga, province du Yatenga (Nord), une quinzaine de kilomĂštres de Ouahigouya ayant fait plus d’une centaine de morts selon les ressortissants et rescapĂ©s et une soixantaine, selon le premier bilan du procureur de Ouahigouya.

Dans son communiquĂ©, la commission de la CEDEAO dit avoir appris la mort de plusieurs dizaines de civils dans la rĂ©gion du Nord du Burkina Faso, suite Ă  l’attaque de Karma.

La Commission de la CEDEAO qui a condamnĂ© fermement ces attaques lĂąches et barbares perpĂ©trĂ©es contre des populations civiles a rappelĂ© que le ciblage des CommunautĂ©s peut ĂȘtre traitĂ© comme un gĂ©nocide selon les dispositions de la Cour PĂ©nale Internationale (CPI)

Plus tĂŽt jeudi dans un tweet, le prĂ©sident de la GuinĂ©e Bissau, par ailleurs prĂ©sident en exercice de la CommunautĂ© Ă©conomique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) Umaro Sissoco Embalo a qualifiĂ© de « gĂ©nocide » la tuerie perpĂ©trĂ©e le 20 avril dernier Ă  Karma, dans le Yatenga.

« Je condamne avec grande fermetĂ© et indignation le gĂ©nocide se perpĂ©trant au Burkina Faso dans la rĂ©gion de Karma », avait Ă©crit Umaro Sissoco Embalo avant d’ajouter que « les responsables de ces tueries seront identifiĂ©s et jugĂ©s par la Cour PĂ©nale Internationale ».

Ce jeudi, soit une semaine aprĂšs ces tueries de Karma qui ont fait plus d’une centaine de morts, selon les ressortissants et rescapĂ©s et une soixantaine, selon le procureur de Ouahigouya, le gouvernement a condamnĂ© ce qu’il qualifie d’actes « ignobles et barbares ». Il assure qu’il fera absolument tout ce qui relĂšve de ses prĂ©rogatives pour la manifestation totale de la vĂ©ritĂ© dans ce drame.

Lamine Traoré / Oméga médias

Laisser un commentaire