Burkina : des OSC plaident pour une sécurisation du travail d’aide-ménagère

0
262
Burkina OSC

L’Association Alliance Féminine (AFem) et les organisations de défense des droits des femmes (ODDF) deux organisations de la société civile (OSC) burkinabè ont présenté lundi 24 avril 2023 au cours d’un cocktail de presse, les résultats de l’atelier d’échanges sur la problématique du métier de fille de ménage/domestique au Burkina Faso. 

Le travail d’aide-ménagère n’est pas un sot métier et il doit bénéficier d’un cadre juridique qui confère une sécurité à celles qui exercent ce métier, estiment l’Association Alliance Féminine (AFem). « Nous avons constaté que le travail des femmes et jeunes filles de ménage n’est pas sécurisé. Nous estimons qu’il faut les former dans un premier temps, et travailler à ce qu’il y est un cadre juridique qui sécurise leur travail », a déclaré Gisèle Dabré, présidente de l’association AFem.

Les textes d’encadrement du travail d’aide-ménagère existent, mais il faut des campagnes de sensibilisation pour une meilleure application, a souligné Jérémy Ouédraogo, inspecteur de travail présent à ce rendez-vous avec la presse. « Il y a aussi la sensibilisation pour l’application de la loi 2010. Nous sollicitons l’aide d’autres acteurs qui interviennent dans ce secteur afin que ce texte ait une meilleure application. », a-t-il déclaré.

L’Association Alliance Féminine (AFem) et les organisations de défense des droits des femmes (ODDF) ont également formulé des recommandations à l’endroit de l’Etat. A ce titre, elles ont entre autres appelé à la ratification de la Convention C189 sur le travail décent des travailleurs et travailleuses domestiques.

Outre la question de sécurisation, des réflexions en vue de la professionnalisation du métier d’aide-ménagère ont été menées au cours de cette rencontre.

Ce cocktail de presse fait suite à une rencontre d’échange qui a eu lieu le 13 avril 2023 entre organisations et associations de défense des droits des femmes et plusieurs acteurs. C’est une initiative de l’organisation de défense des droits des femmes, (ODDF), du projet voix et leadership féminin et Affaire Mondiale Canada (AMC),  avec l’appui financier de Oxfam.

Yasmine Hebie / Oméga médias

Laisser un commentaire