🔮 [INVITE] « La question de la mobilisation gĂ©nĂ©rale est trĂšs dĂ©licate » (Kalifara SĂ©rĂ©, administrateur civil Ă  la retraite et expert en stratĂ©gie de territoire et dĂ©veloppement)

0
1291

 

« La question de la mobilisation gĂ©nĂ©rale est trĂšs dĂ©licate et gĂ©nĂ©ralement la mobilisation gĂ©nĂ©rale est une arme Ă  double tranchant. Ce qu’on va considĂ©rer comme rĂ©serve nationale en allant dans le temps, c’est-Ă -dire ceux qui sont allĂ©s Ă  la retraite l’annĂ©e passĂ©e, ceux qui y sont allĂ©s il y a deux, trois, quatre ans, etc. Ça c’est la tranche dure, la rĂ©serve opĂ©rationnelle des forces de dĂ©fense. Quant Ă  la rĂ©serve opĂ©rationnelle des forces annexes on a par exemple les gardes pĂ©nitentiaires. Le ministre en charge de la DĂ©fense nationale a l’obligation dans les 7 jours Ă  commencer Ă  remettre les convocations Ă  la premiĂšre tranche de la rĂ©serve nationale, or le Burkina a la particularitĂ© de ne pas avoir un dĂ©cret de profile de la rĂ©serve nationale voici un problĂšme. On est dans le flou total ».

 

Explique Kalifara SĂ©rĂ©, administrateur civil Ă  la retraite et expert en stratĂ©gie de territoire et dĂ©veloppement. Il est l’invitĂ© de la rĂ©daction. Il fait une analyse sur la mobilisation gĂ©nĂ©rale et la mise en garde dĂ©crĂ©tĂ©e par le gouvernement. Il rĂ©pond aux questions de Brigitte Yoda.

l’intĂ©gralitĂ© de l’invitĂ© Ă  Ă©couter ici

Laisser un commentaire