🔮 MĂ©dicaments gĂ©nĂ©riques : Les pharmaciens acceptent de reprendre la vente (CommuniquĂ©)

0
860

Le syndicat des pharmaciens du Burkina a dĂ©cidĂ© de « la levĂ©e des mesures Ă©noncĂ©es dans la note du 8 avril 2023, relatives Ă  l’arrĂȘt des achats et ventes des mĂ©dicaments essentiels gĂ©nĂ©riques et des consommables mĂ©dicaux de la CAMEG », indique un communiquĂ© conjoint signĂ© des ministres en charge de la santĂ© et du commerce, et du secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du syndicat.

La dĂ©cision a Ă©tĂ© prise Ă  l’issue d’une rencontre entre les trois parties, tenue mardi dans la salle de rĂ©union du ministĂšre en charge de la santĂ©.

La note explique qu’Ă  cette rencontre, les acteurs du sous-secteur pharmaceutique ont relevĂ© plusieurs difficultĂ©s liĂ©es Ă  leur activitĂ©. Le communiquĂ© Ă©voque aussi des « incomprĂ©hensions liĂ©es Ă  certaines dispositions des textes rĂšglementaires portant fixation des prix de vente des mĂ©dicaments essentiels gĂ©nĂ©riques sous dĂ©nomination commune internationale et des consommables mĂ©dicaux essentiels au Burkina Faso ».

À en croire le communiquĂ©, les diffĂ©rentes parties ont aussi convenu de mettre en place un comitĂ© technique « chargĂ© d’analyser les diffĂ©rentes prĂ©occupations du sous-secteur privĂ© pharmaceutique, en vue de trouver des solutions pĂ©rennes au bĂ©nĂ©fice de la population ». Elles se sont engagĂ©es Ă©galement Ă  poursuivre les Ă©changes autour de la « marge des spĂ©cialitĂ©s pharmaceutiques Ă  l’officine », ajoute la note.

Dans son communiquĂ© du 8 avril, le syndicat des pharmaciens du Burkina Faso avait annoncĂ© « l’arrĂȘt immĂ©diat et jusqu’à nouvel ordre de la vente des mĂ©dicaments gĂ©nĂ©riques et consommables mĂ©dicaux de la CAMEG dans les officines », protestant contre le « rĂ©ajustement de la marge », dĂ©cidĂ©e par le gouvernement, qui « semble avoir optĂ© pour la rĂ©pression », selon le syndicat.

 

Bruno Bayala / Oméga Médias

Laisser un commentaire