🔮Lutte contre l’insĂ©curitĂ©: le verdict du procĂšs des Ă©tudiants est tombĂ©

0
1226

Trois relaxĂ©s et trois reconnus coupables et condamnĂ©s, c’est le verdict du procĂšs des Ă©tudiants qui Ă©taient poursuivis pour atteinte et tentative d’atteinte Ă  la sĂ©curitĂ© nationale pour avoir partagĂ© des photos de caserne et d’autres ‘’ endroits sensibles’’ via l’application ‘’Premise’’ moyennant des sommes d’argent. EnrĂŽlĂ© mercredi dernier, le dossier a Ă©tĂ© dĂ©libĂ©rĂ© ce 15 fĂ©vrier 2023

Dans son rĂ©quisitoire, le procureur du Faso prĂšs le tribunal de grande instance de Koudougou, le mercredi dernier lors du procĂšs, a requis la libertĂ© totale pour deux des six prĂ©venus et une condamnation de 12 mois avec sursis et un million d’amende ferme pour chacun des quatre.

Au verdict, le tribunal a relaxé trois étudiants dont les deux cités par le parquet et un autre. Quant aux trois autres poursuivis, ils écopent de 12 mois de prison avec sursis et des amendes fermes allant de 500 à 750 mille FCA.

A cela, s’ajoutent une mise Ă  l’épreuve pendant 5 ans et la confiscation de leur tĂ©lĂ©phone ayant servi Ă  mener les activitĂ©s avec ‘’PrĂ©mise, une application tĂ©lĂ©chargeable.

Les Ă©tudiants condamnĂ©s ont Ă©tĂ© reconnus coupables de tentative d’atteinte et d’atteinte Ă  la sĂ©curitĂ© nationale en partageant des photos et la localisation de la caserne de la brigade nationale des sapeurs pompier (BNSP) de Koudougou et autres lieux (bĂątiments administratifs, Ă©tablissements scolaires, guichets automatiques de banque
) via ‘’ Premise’’ dont on ignore les intentions.

Avec le contexte sĂ©curitaire, le tribunal a estimĂ© que cette pratique facilite la localisation de ces endroits qui peuvent ĂȘtre attaquĂ©s.

C’est ainsi qu’aprĂšs les arrestations de ceux qui tentaient de faire des images de la BNSP de Koudougou, une enquĂȘte a abouti au procĂšs.Le mercredi dernier, les Ă©tudiants de l’universitĂ© Norbert Zongo et le stagiaire de l’ENS (Ă©cole normale supĂ©rieure) qui vendaient des photos et des positions contre 150 ou 190 FCA par image, ont affirmĂ© ignorer la portĂ©e de leur geste.
Aussi ont-ils demandé la clémence du tribunal.

Ce procĂšs, au-delĂ  des sanctions infligĂ©es aux jeunes, on peut le dire, a eu un aspect pĂ©dagogique dans la mesure qu’il rappelle aux uns et autres qu’au-delĂ  de la recherche des opportunitĂ©s sur internet, il est important de se poser les bonnes questions pour Ă©viter de se retrouver dans une situation similaire Ă celle des Ă©tudiants de l’universitĂ© Norbert Zongo.

Sabouna Ouédraogo

Laisser un commentaire