🔮 Solenzo : Ce que le capitaine Ibrahim TraorĂ© a dit aux soldats

0
2732

Ce n’était pas arrivĂ© depuis le dĂ©but de la crise sĂ©curitaire liĂ©e au terrorisme au Burkina. Aucun Chef de l’État ne s’est jamais rendu aussi prĂšs de la menace, et par la route. Le 31 dĂ©cembre dernier, le capitaine Ibrahim TraorĂ© est allĂ© Ă  la rencontre des troupes stationnĂ©es Ă  Solenzo, chef-lieu de la province des Banwa, rĂ©gion de la Boucle du Mouhoun, tout juste reconquise, grĂące Ă  l’opĂ©ration FĂ©lĂ©ho. C’est d’ailleurs dans cette ville que le PrĂ©sident de la Transition a enregistrĂ© son message de nouvel an.

 

« Si j’ai pris la route, c’est aussi un message. Il faut que les leaders puissent ĂȘtre avec les hommes. C’est important pour le soldat de savoir que le leader est avec lui et prend les mĂȘmes risques que lui », a justifiĂ© le capitaine, dans un reportage diffusĂ© ce 4 janvier sur la tĂ©lĂ©vision nationale. A l’endroit des forces de dĂ©fense et de sĂ©curitĂ© des diffĂ©rents corps dĂ©ployĂ©s dans la zone, Ibrahim TraorĂ© a adressĂ© ses fĂ©licitations pour les succĂšs engrangĂ©s. Mais selon lui, le plus difficile commence maintenant. « ReconquĂ©rir c’est bien, mais il s’agit maintenant de consolider. L’Ă©tape de consolidation, c’est la plus difficile. Elle est trĂšs difficile parce que l’ennemi n’est pas trĂšs loin. Il va toujours tenter de revenir », a expliquĂ© le Chef de l’État.

 

Cependant, le PrĂ©sident de la Transition estime que la mission n’est pas au dessus des forces des Ă©quipes dĂ©ployĂ©es sur le terrain. « Ils ne sont pas au-dessus de vous », a-t-il insistĂ©, en faisant rĂ©fĂ©rence aux groupes armĂ©s terroristes. « C’est vous qui avez hissĂ© le drapeau ici. Il n’y a aucune raison que ce drapeau redescende », a exhortĂ© le capitaine, invitant les « boys » Ă  s’armer davantage de courage, afin d’apporter de l’espoir aux populations.

 

Avec la RTB

Abdoul Fhatave Tiemtoré

Laisser un commentaire