🔮 Burkina -Transition : la coalition des femmes pour une gouvernance inclusive demande une implication des femmes

0
1031

L’autre moitiĂ© du ciel veut jouer sa partition pour la rĂ©ussite de la transition. En effet, plusieurs structures et associations fĂ©minines regroupĂ©es en coalition ont animĂ© une confĂ©rence de presse ce lundi Ă  Ouagadougou pour, disent-elles, rĂ©clamer une paritĂ© du genre dans la constitution des organes de la transition, Ă  savoir l’assemblĂ©e lĂ©gislative de la transition et le gouvernement.

Le constat est parti des prĂ©cĂ©dentes transitions, durant lesquelles la junte fĂ©minine Ă©tait faiblement reprĂ©sentĂ©e, de l’avis de ces femmes. 11,1% de reprĂ©sentation pour la transition de 2014 et 21,12% pour les 8 mois de transition en 2022.

« Nous voulons d’ores et dĂ©jĂ  attirer l’attention du PrĂ©sident de la transition pour une prise en compte de la paritĂ©, quant au choix des personnes pour l’équipe gouvernementale et celle de l’ALT », a indiquĂ© la porte-parole des femmes, Dr Zenabou Coulibaly.

Ces femmes ont rappelĂ© que le Burkina Faso est partie signataire de la dĂ©claration solennelle pour l’égalitĂ© de genre en Afrique. Pourtant celle-ci indique qu’une faible reprĂ©sentation des femmes dans les structures de prise de dĂ©cisions sociales, Ă©conomiques et politiques, et la fĂ©minisation de la pauvretĂ© ont un impact nĂ©gatif sur la capacitĂ© des femmes Ă  profiter pleinement aux Ă©conomies de leurs pays et au processus de dĂ©mocratisation.

Ces organisations fĂ©minines qui regroupent des femmes de divers horizons et secteurs d’activitĂ©, s’engagent Ă  suivre le respect des engagements en faveur d’une plus grande participation des femmes dans les instances de dĂ©cisions au Burkina Faso. Elles entendent Ă©galement rendre compte rĂ©guliĂšrement au peuple de tous les efforts qui seront menĂ©s dans l’atteinte de la paritĂ©.

 

Abdoul Aziz Zoulabou et IrÚne Nikiéma

Laisser un commentaire