🔴 Lettre Blaise Compaoré: « Pour nous Africains, le pardon est sacré et ne saurait être refusé ». (Eddie Komboïgo)

« J’ai écouté la lecture de la lettre du Président Blaise Compaoré, lue par le ministre porte-parole du gouvernement avec la plus grande attention », a réagi Eddie Komboïgo le président du CDP, le parti de Blaise Compaoré, contacté par Radio Oméga.

Il confie en outre: « J’apprécie à sa juste valeur la demande de pardon exprimée. En tant qu’africains, pour nous, le pardon est sacré et ne saurait être refusé ». Mais il dit comprendre les victimes, qui, dans leur peine et leur souffrance réfutent ce pardon.

Pour M. Komboïgo, il faut donc laisser le temps au temps, pour avoir les effets escomptés. Il lance par ailleurs un appel aux autorités religieuses et coutumières pour accepter le pardon, pour être des ambassadeurs auprès des familles des victimes de l’ensemble des filles et fils du Burkina dans la démarche, selon nos us et coutumes, pour recouvrer la cohésion sociale et l’unité nationale, afin de construire une paix durable, a conclu l’actuel premier responsable du CDP.

Asmaho Dao

Laisser un commentaire