Burkina – « L’opposition ne saurait être tenue pour responsable de l’effritement de l’unité et de la cohésion nationale qui n’est que la conséquence d’une grave rupture de confiance entre gouvernants et gouvernés

Burkina – « L’opposition ne saurait être tenue pour responsable de l’effritement de l’unité et de la cohésion nationale qui n’est que la conséquence d’une grave rupture de confiance entre gouvernants et gouvernés après tant de tâtonnements et d’improvisations dans la gestion de la question sécuritaire » (Déclaration)

Laisser un commentaire