Burkina : la France remet  le dernier lot d’archives sur le dossier Thomas Sankara

0
664

L’ambassadeur de la France au Burkina Luc Hallade a remis le samedi 17 avril le troisième et dernier lot d’archives devant contribuer à élucider le dossier Thomas Sankara, surtout le présumé rôle que les autorités françaises de l’époque auraient joué dans l’assassinat du Ché africain.

C’est le ministre délégué chargé de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’Extérieur, Maxime Koné qui a reçu le colis.

« Les services de l’Etat français ont fait diligence pour que les archives françaises demandées dans le cadre de la commission rogatoire internationale ouverte par M. François, juge d’instruction au tribunal militaire soient déclassifiées et mises à la disposition de la justice » a indiqué Luc Hallade qui précise que ce 3e lot d’archives concerne les archives du ministère de l’intérieur qui dispose de plusieurs archives en lien avec le contexte de l’assassinat de Thomas Sankara.

Le ministère des Affaires étrangères est le courant de transmission de ces documents. Un geste hautement symbolique selon le ministre délégué chargé de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’Extérieur, Maxime Koné qui pense que ces archives vont jouer un rôle primordial dans ce processus de justice.

 

Au terme de la remise des documents, l’ambassadeur de France au Burkina  a expliqué que c’est un acte qui traduit l’excellence de la coopération judiciaire entre les deux pays. Luc Hallade dit ignorer le contenu de cette dernière enveloppe. Les autorités des deux pays espèrent que ces documents permettront d’avoir des informations complémentaires pour faire définitivement la lumière sur l’assassinat de Thomas Sankara

 

 

Laisser un commentaire