La cour d’assises de Bamako ordonne la liberté totale de Amadou Sanogo

29
La procédure contre Amadou Sanogo est donc déclarée « éteinte » au Mali. La cour d’assises de Bamako l’a annoncé ce lundi 15 mars au matin. Le capitaine putschiste de 2012, devenu général, est donc totalement libre.
Amadou Sanogo n’est plus poursuivi pour l’assassinat des 21 militaires bérets rouges retrouvés dans une fosse commune près de Bamako. Même chose pour ses coaccusés. Cela ne veut pas dire qu’ils sont déclarés innocents ou acquittés, mais tout simplement qu’il n y a plus de procès.

Laisser un commentaire