Chine : condamné pour corruption, lancien président de la banque chinoise de développement exécuté

244

L’ancien président la Banque chinoise de développement Lai Xiaomin, a été exécuté vendredi après avoir été condamné le 5 janvier dernier à la peine de mort.

Lai Xiaomin a été reconnu coupable d’avoir obtenu environs 140 milliards de Francs CFA de pots-de-vin, et tenté d’en obtenir plus de 8 milliards de Francs CFA supplémentaires. Il a aussi été reconnu coupable de bigamie car ayant «vécu longtemps avec d’autres femmes», en dehors de son mariage, dont il a eu des enfants illégitimes.

La Chine a lancé une vaste campagne anti-corruption en 2012, après l’arrivée du président chinois Xi Jinping à la tête du Parti communiste chinois (PCC).

Un total de 18.585 personnes poursuivis en justice pour corruption en 2019 en Chine, soit une hausse de 90 % sur un an, selon un rapport du Parquet populaire suprême. Cette campagne anti-corruption a déjà sanctionné au moins 1,5 million de cadres du Parti communiste chinois (PCC), selon les derniers chiffres officiels.

Yaya Diomandé

Laisser un commentaire