Burkina : les Premiers ministres depuis l’indépendance

Aussi curieux que cela puisse sembler, le Burkina Faso n’a pas toujours eu un Premier ministre depuis la démission du précédent le 28 décembre dernier jour de l’investiture de Roch Kaboré. Les fonctions de chef du gouvernement ont parfois été portées par le Président lui-même, surtout lorsqu’il s’est agi d’un pouvoir militaire. La première République, sous la présidence de Maurice Yaméogo, n’a pas non plus connu de Premier ministre. Le tout premier du Burkina Faso indépendant, à l’époque Haute Volta, est nommé le 13 février 1971 à l’occasion de l’entrée en vigueur de la 2e République sous Sangoulé Lamizana. C’est Gérard Kango Ouédraogo, précédemment ambassadeur en Grande Bretagne qui tient les rênes du gouvernement jusqu’au 8 février 1974, date à laquelle la Constitution est suspendue.

Celle de 1977 permet le retour d’un gouvernement dirigé par Joseph Conombo, médecin de formation et ancien combattant de la 2de guerre mondiale. Il perdra son poste à l’occasion du coup d’état du colonel Saye Zerbo en 1980. Il faudra attendre le 10 janvier 1983 pour voir la nomination d’un nouveau Premier ministre, en la personne du capitaine Thomas Sankara, sous la présidence de Jean Baptiste Ouédraogo. Thomas Sankara ne passera que 4 mois dans ses fonctions. Devenu Président du Conseil national de la révolution, il ne nomme aucun Premier ministre jusqu’à sa chute.

Blaise Compaoré rétablit l’ordre démocratique en 1991 et nomme son premier gouvernement le 16 juin 1992, avec à sa tête Youssouf Ouédraogo. L’actuel Président du Faso Roch Kaboré lui succède en 1994, avant de céder la place à Kadré Désiré Ouédraogo 2 ans après. Paramanga Ernest Yonli est nommé à ce poste le 7 novembre 2000, pour être remplacé le 3 juin 2007 par Tertius Zongo, dans un pays en pleine crise sociale liée à des revendications contre la vie chère. Le 15 avril 2011, c’est un journaliste qui arrive à la Primature : Luc Adolphe Tiao. Il y reste jusqu’au 30 octobre 2014 où le président Blaise Compaoré dissout le gouvernement en signe d’apaisement, alors que l’insurrection populaire est déjà en marche.

Après la mise en place d’un pouvoir de transition dirigé par Michel Kafando, Isaac Zida, brièvement porté à la tête de l’Etat, est nommé Premier ministre le 19 novembre 2014. Des élections sont organisées et Roch Kaboré accède au pouvoir. L’oiseau rare, Paul Kaba Thiéba, débarque de Dakar, pour diriger le gouvernement du 6 janvier 2016 au 18 janvier 2019 où il démissionne. Christophe Dabiré le remplace le 21 janvier pour mener le navire jusqu’à la réélection de Roch Kaboré.

Sur les douze Premiers ministres cités, sept ont, à quelques détails près, le même profil, celui d’économiste. La question maintenant est : qui pour remplacer Christophe Dabiré ?

Abdoul Fhatave TIEMTORE

Laisser un commentaire