Afin d’éliminer le cancer du col de l’utérus au Burkina, Médecins du monde France au Burkina  et ses partenaires des organisations de la société civile ont renforcé dimanche à Ouagadougou leurs alliances avec des associations de prise en charge du VIH au Burkina. C’était lors d’un match de football qui a opposé le groupe plaidoyer stop cancer du col de l’utérus aux associations de prise en charge du VIH.

Pour Cécile Thiombiano coordonnatrice plaidoyer à Médecin du monde France au Burkina, ce match a été l’occasion pour eux de lancer l’alerte.

“Nous avons organisé ce match pour mobiliser les associations de lutte contre le VIH sida pour leur dire qu’il ne faut pas qu’elles se limitent aux messages sur le VIH. Elles doivent permettre à la population de connaitre le cancer du col de l’utérus et de lutter contre ce cancer-là parmi leur cible que sont les femmes vivant avec le VIH” indique-t-elle.

Yèrè Lon + (NDLR : se connaitre en langue djula) est parmi les associations qui mènent ce combat aux côtés de Médecin du Monde France au Burkina.

“Nous travaillons quotidiennement avec les populations. Nous avons les PV VIH(…) nous avons les travailleuses du sexe, et nous avons les femmes de 25 ans à 55 ans, avec qui nous avons des activités pour informer que le cancer du col de l’utérus existe et dépisté tôt ça peut se soigner” a déclaré Djéneba Ouédraogo, présidente de l’association Yèrè Lon plus.

Au sortir de ce match, c’est le groupe plaidoyer stop cancer du col de l’utérus qui s’est montré plus réaliste devant les buts en marquant 3 buts contre 2 au tir au but.

Mohamed Nakanabo

Laisser un commentaire