Burkina: Kongoussi (Bam): Le CMA commence à renaître de ses cendres plus de deux ans après l’incendie

86

Depuis l’incendie le 20 août 2018 du CMA de Kongoussi,  les Kongoussilais se demandaient à sa reconstruction.  Ils ont leur réponse depuis ce mardi 27 octobre 2020: le gouverneur de la région du Centre-Nord a lancé au nom du ministre de l’administration territoriale Siméon Sawadogo empêché, les travaux de reconstruction du Centre Médical avec antenne Chirurgicale (CMA) de Kongoussi. Le CMA de la cité de haricots verts connaîtra un élargissement à travers la construction de plusieurs bâtiments. Il s’agira d’un bloc pour la chirurgie, un service de médecine générale, l’extension du laboratoire, d’un bâtiment de la maternité et d’autres structures connexes nécessaires pour le bon fonctionnement.

Mieux ce sont des bâtiments qui répondront aux normes internationales avec des équipements modernes selon Ibrahima Yankini, secrétaire permanent des engagements nationaux et des programmes d’urgence du président du Faso. Si la construction de tous ces services est prévue par le ministère de la santé, le secrétariat permanent des engagements nationaux et des programmes d’urgence du président du Faso se charge,  lui, de la construction de la maternité du CMA. “Nous sommes précisément sur le bâtiment de la maternité. Le bâtiment sur lequel nous sommes, c’est essentiellement une maternité avec deux blocs opératoires suffisamment modernes. C’est d’abord une hôtellerie bien organisée parce que nous aurons au niveau de ce bâtiment des chambres de différentes catégories et des chambres ordinaires. Nous aurons également une bonne salle d’accouchement pour le personnel” a renchérit le secrétaire permanent. Puis il précise que quatre entreprises ont la charge des travaux de reconstruction et les délais d’exécution varient d’un bâtiment à un autre.

Mais pour ce qui est de la maternité a t-il précisé, le délai d’exécution est de six mois. C’est pourquoi il a souhaité le respect des délais impartis aux entreprises bénéficiaires des travaux. Donner au CMA de Kongoussi un nouveau visage coûtera un milliard cinq cent milles francs CFA.

Au regard du temps mis et du contexte politique actuel, beaucoup se demandent si le régime en place n’a pas placé la reconstruction du CMA de Kongoussi dans ses actions de campagnes en d’autres termes si ce lancement de travaux n’est pas de la campagne déguisée. Une question qui n’a pas eu de réponse auprès du secrétaire permanent des engagements nationaux et des programmes d’urgence du président du Faso qui pense qu’en tant que technicien, il est incompétent pour y répondre.

Pascal SAWADOGO, Kongoussi, Radio Oméga

Laisser un commentaire