🔮Grand banditisme : Il vole 170 millions avec la complicitĂ© du chauffeur de la victime

0
1416

 

 

Ils sont accusĂ©s « d’agression Ă  main armĂ©e ; coups et blessures volontaires ; vol de numĂ©raires ; association de malfaiteurs ; usurpation de titre » a indiquĂ© mardi, la Brigade territoriale de Gendarmerie de Ouagadougou.

« 170 000 000 millions de FCFA » ont Ă©tĂ© emportĂ©s par un individu se faisant passer pour un policier. Les services de la gendarmerie prĂ©cisent que les faits remontent au 05 mai 2023. « Kader », nom d’emprunt donnĂ© par la gendarmerie, s’est fait passer pour un agent de la « Police nationale », par ce stratagĂšme, il a eu accĂšs au domicile de « Zaksoba » nom d’emprunt dĂ©signant la victime. C’est ainsi que le faux policier va procĂ©der Ă  son opĂ©ration en assĂ©nant un coup de marteau sur la tĂȘte de la victime dans son domicile au secteur 3 de Ouagadougou.

L’opĂ©ration a Ă©tĂ© facilitĂ©e par la complicitĂ© du chauffeur personnel de « Zaksoba ».

Suite Ă  une plainte dĂ©posĂ©e par la victime contre X en fin mai dernier, la brigade territoriale de gendarmerie de Ouagadougou Ă  travers de multiples investigations a pu mettre la main sur « Kader » l’agresseur et son complice « Cyrille »,chauffeur du plaignant. Les deux individus arrĂȘtĂ©s n’ont pas niĂ© les faits Ă  eux reprochĂ©s.

L’intĂ©gralitĂ© de la relation des faits Ă  lire 👇

 

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS GENDARMERIE NATIONALE ETAT – MAJOR DIRECTION DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS PUBLIQUES BURKINA FASO
UnitĂ© – ProgrĂšs – Justice

DOSSIER DE PRESSE

 

ARRESTATION DE DEUX (02) INDIVIDUS

PAR : Brigade Territoriale de Gendarmerie de Ouagadougou

INFRACTIONS COMMISES : agression à main armée ; coups et blessures volontaires ; vol de numéraires ; association de malfaiteurs ; usurpation de titre

Le 30 mai 2023, une plainte a Ă©tĂ© dĂ©posĂ©e Ă  la Brigade Territoriale de Gendarmerie de Ouagadougou par un particulier (Zaksoaba, nom d’emprunt) contre X pour agression Ă  main armĂ©e et vol de numĂ©raires d’une valeur de cent soixante-dix millions (170.000.000) de francs CFA. Les faits sont survenus dans la matinĂ©e du 05 mai 2023 au domicile de la victime, sis au secteur n°03 de la ville de Ouagadougou. M. Zaksoaba dĂ©clare avoir reçu un individu se prĂ©sentant comme Ă©tant de la Police Nationale qui l’a ensuite assommĂ© Ă  l’aide d’un marteau. Le mis en cause a ensuite dĂ©robĂ© un sac contenant l’argent et a pris la fuite.
Une enquĂȘte a Ă©tĂ© ouverte et les investigations ont permis l’interpellation d’une personne suspecte (Kader, nom d’emprunt) le 18 octobre 2023. Cet individu, tout en reconnaissant les faits, dit avoir agi avec la complicitĂ© de Cyrille (nom d’emprunt), qui a Ă©tĂ© Ă  son tour interpellĂ© 03 jours plus tard. Ce dernier se trouve ĂȘtre le chauffeur de la victime. Les deux (02) prĂ©sumĂ©s coupables sont des amis. L’idĂ©e de l’agression est nĂ©e aprĂšs que le chauffeur a rĂ©vĂ©lĂ© Ă  son ami que son patron a l’habitude de garder par devers lui, de fortes sommes d’argent. Ensemble, ils dĂ©cident de monter une opĂ©ration pour agresser monsieur Zaksoaba Ă  domicile et lui soustraire Ă©ventuellement de l’argent. Le 05 mai 2023 est la date retenue pour passer Ă  l’action.
Le jour J aux environs de 06 heures 30 minutes, Kader est dĂ©jĂ  embusquĂ© Ă  proximitĂ© du domicile de Zaksoaba. A 07 heures 00, comme Ă  l’accoutumĂ©e, Cyrille conduit Ă  l’école la fille de son patron et ce, en compagnie de l’épouse de ce dernier. Il informe discrĂštement son acolyte que Zaksoaba est seul Ă  la maison. Kader s’introduit alors dans le domicile et trouve Zaksoaba au salon. Il se prĂ©sente comme Ă©tant un agent de la police nationale et est lĂ  pour enquĂȘter sur une affaire de cache d’armes dans laquelle il serait impliquĂ©. Sur ce, il entame la perquisition du domicile. Parvenu Ă  une armoire, il sort un sac contenant une forte somme d’argent et interroge son hĂŽte sur l’origine des fonds. Lorsque ce dernier a voulu s’expliquer, Kader a aussitĂŽt sorti un marteau et l’a assommĂ© d’un violent coup sur la tĂȘte. Une fois sa victime au sol, il s’échappe avec le sac d’argent.
Baignant dans le sang, la victime a rĂ©ussi tout de mĂȘme Ă  joindre son chauffeur (Cyrille) qui l’a conduite Ă  l’hĂŽpital pour des soins.
Dans la soirée des faits, les deux (02) présumés auteurs des faits se retrouvent et font le partage du butin : Cyrille empocha la somme de soixante-douze millions (72.000.000) de francs CFA et la somme de quatre-vingt-dix-huit millions (98.000.000) de francs CFA est revenue à Kader.
Avec leurs butins, les deux (02) présumés coupables ont fait des réalisations et des acquisitions importantes :
Biens immeubles
– Une (01) villa
– Un (01) cĂ©libatĂ©rium
– Une (01) cour en construction
– Trois (03) parcelles loties
– Une (01) parcelle hors lotissement
– Un (01) terrain vague de cinq (05) hectares hors lotissement
Biens d’équipement : Un (01) poste tĂ©lĂ©viseur, Un (01) salon complet de sept (07) places, deux (02) lits, trois (03) matelas, une (01) table Ă  manger, une (01) bibliothĂšque, six (06) batteries, six (06) plaques solaires, etc.

Autres biens
– Un (01) vĂ©hicule berline de marque MercĂ©dĂšs, modĂšle C300 4 MATIC
– Deux (02) boutiques de commercialisation d’engins Ă  roues ouvertes Ă  Korsimoro et Ouagadougou (Cinquante-quatre (54) vĂ©lomoteurs actuellement en stock).
Les deux (02) présumés coupables ont été conduits devant le Procureur du Faso, prÚs le TGI Ouaga I.
Au regard des risques multiples, c’est le lieu d’inviter les populations Ă  se dĂ©partir de garder par dĂ©vers elles de fortes sommes d’argent car cela pourrait mettre en danger leurs vies.
Les services de sécurité sont disponibles pour les accompagner nuit et jour. Elles peuvent dénoncer tout cas suspect à travers les numéros verts ci-aprÚs :
– Centre National de Veille et d’Alerte : 1010
– Gendarmerie : 16
– Police : 17

 

 

Charles Dah/Oméga médias

Laisser un commentaire