🔮 Discours du PrĂ©sident Damiba : Accalmie au Centre-nord, « il s’agit peut-ĂȘtre d’un autre Centre-nord selon le prĂ©sident de l’Appel de Kaya

Le PrĂ©sident du Faso a assurĂ© dimanche soir dans son discours Ă  la nation, qu’une relative accalmie est observĂ©e actuellement dans plusieurs localitĂ©s du pays, dont la RĂ©gion du Centre-nord ou certaines populations commencent progressivement Ă  repartir chez elles.
BoukarĂ© OuĂ©draogo, PrĂ©sident du mouvement « Appel de Kaya » pense qu’il s’agit peut-ĂȘtre d’un autre Centre-nord car les axes routiers des 28 communes et des 3 provinces que sont le Sanematenga, le Bam et le Namentenga sont actuellement impraticables actuellement. « Il faut faire plus de 57 km pour quitter Kaya pour Kongoussi. Maintenant, pour aller Ă  Kongoussi, il faut repartir Ă  Ouagadougou qui est Ă  100 km pour encore faire 110 km supplĂ©mentaires reliant Ouaga Ă  Kongoussi. Il faut donc faire 210 kilomĂštres pour arriver Ă  Kongoussi. Aujourd’hui quand on veut aller Ă  Boulsa, il faut quitter Kaya, passer par ZiniarĂ©, Boudtenga, Zorgho ou par KoupĂ©la pour arriver Ă  Boulsa » a expliquĂ© le PrĂ©sident de l’appel de Kaya Ă  Radio OmĂ©ga.
BoukarĂ© OuĂ©draogo ne voit donc pas ou se trouve l’accalmie dont parle le Chef de l’Etat et insiste qu’elle est catastrophique dans cette RĂ©gion qui compte aujourd’hui plus de 750 000 dĂ©placĂ©s internes, le plus Ă©levĂ© du pays. Pour les perspectives, il dit craindre le pire. « Si ça continue ainsi, peut-ĂȘtre qu’on sera Ă  Ouagadougou pour le bilan en dĂ©but d’annĂ©e. Il y a ceux qui auront la chance de quitter le pays, mais nous qui sommes ici, nous n’avons pas de passeport pour quitter le pays.
Bernabé Kabré

Laisser un commentaire