🔮Alerte_PĂ©nurie de carburant : « mise en garde contre les vendeurs de carburant dans les bouteilles » (CommuniquĂ© Mairie de Ouagadougou)

0
435

Depuis la pĂ©nurie de carburant dans plusieurs stations-services, le PrĂ©sident de la dĂ©lĂ©gation spĂ©ciale de la commune Ouagadougou Christian Charles Rouamba dit avoir « constater que certaines personnes s’adonnent Ă  la vente de carburant dans des bouteilles ou des bidons ».

Au regard de ce constat, le prĂ©sident de la dĂ©lĂ©gation spĂ©ciale « rappelle que la vente de l’essence en bidons ou en bouteilles dans la commune de Ouagadougou est contraire aux dispositions de l’arrĂȘtĂ© n°01/005 MMCESG/DGE du 12 janvier 2001 portant fixation des conditions d’attribution des autorisations d’installation d’un Ă©tablissement de 3e classe 2e catĂ©gorie (pompes mĂ©langeurs) ».

« Par consĂ©quent, tout individu pris en flagrant dĂ©lit de vente de carburant contrairement aux dispositions des termes dudit arrĂȘtĂ© sera sanctionnĂ© conformĂ©ment aux textes en vigueur » prĂ©vient Christian Charles Rouamba.

« Le Président de la délégation spéciale de la commune de Ouagadougou sait compter sur la comprehension de tous » indique le communiqué de la municipalité.

RĂ©agissant sur la pĂ©nurie de carburant Ă  Ouagadougou et plusieurs villes du Burkina lundi soir, le ministre en charge du commerce avait rassurĂ© l’opinion et dĂ©clarĂ© qu’il « n’y a pas de rupture ».

Serge Poda avait indiqué sur les antennes de la télévision nationale que « Nous avons des stocks qui sont au niveau des pays cÎtiers, qui sont en cours de chemin et qui vont arriver incessamment cette nuit ou demain ».

Il prĂ©cisait que « cette situation Ă©tait dĂ»e Ă  une opĂ©ration de maintenance qui a Ă©tĂ© enclenchĂ©e (
) Et ce sont ces sortes d’opĂ©ration qui ont Ă©tĂ© engagĂ©es dans un des pays cĂŽtiers oĂč se trouve une grande partie de notre carburant, le Super 91 ».

Une communication de la SONABHY qui a Ă©tĂ© « mal interprĂ©tĂ©e » selon le ministre du commerce qui avait pourtant rassurĂ© que des instructions ont Ă©tĂ© donnĂ©es Ă  « la SONABHY pour qu’il y ait une Ă©quipe de veille, une Ă©quipe de nuit afin que l’approvisionnement puisse revenir progressivement Ă  la normale.

Ce communiquĂ© du prĂ©sident de la dĂ©lĂ©gation spĂ©ciale intervient 05 jours aprĂšs le communiquĂ© de la SONABHY annonçant de fortes perturbations du Super 91 jusqu’au dĂ©but de l’annĂ©e. Une situation qui profite Ă  des Ouagavillois qui vendent le litre de l’essence dans les bouteilles ou bidons Ă  2000 F CFA voire 3000 F CFA dans les rues de la capitale selon un constat fait par OmĂ©ga mĂ©dias.

Bruno Bayala

Laisser un commentaire