🔴Brésil : Lula da Silva remporte l’élection présidentielle face à Bolsonaro

0
544

 

Avec 50,9% des voix, Lula le candidat de gauche arrive de justesse en tête au second tour de l’élection présidentielle brésilienne. Il bat ainsi le président sortant d’extrême droite Jar Bolsonaro qui a lui obtenu 49,17%. C’est l’écart le plus serré entre deux finalistes de la présidentielle depuis le retour à la démocratie après la dictature militaire.

 

Vague de réaction des chefs d’État prêts à travailler avec Lula

 

« Ensemble, nous allons unir nos forces pour relever les nombreux défis communs et renouer le lien d’amitié entre nos deux pays », a écrit sur Twitter Emmanuel Macron quelques minutes après la proclamation des résultats.

 

Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell n’est pas resté en marge. Il a félicité Lula, vainqueur de l’élection présidentielle brésilienne, se disant « impatient » de travailler avec son gouvernement pour renforcer les relations entre l’UE et le Brésil.

 

Le président américain, Joe Biden, a également réagi : « J’adresse mes félicitations à Luiz Inacio Lula da Silva pour son élection à la présidence du Brésil à la suite d’élections libres, justes et crédibles », a-t-il déclaré, dans un communiqué. Il dit avoir « hâte de travailler » avec lui « pour poursuivre la coopération entre nos deux pays ».

 

Le président russe Vladimir Poutine a félicité Lula et a dit souhaiter développer avec lui une « coopération constructive », a indiqué le Kremlin. « Les résultats de l’élection ont confirmé votre grande autorité politique. J’espère qu’en fournissant des efforts conjoints nous ferons en sorte de poursuivre le développement d’une coopération russo-brésilienne constructive dans tous les domaines », a déclaré Vladimir Poutine dans un télégramme adressé à Lula, selon la présidence russe.

 

Retour historique pour une alliance de gouvernance

 

C’est un come-back historique pour Lula, ancien syndicaliste de 77 ans, qui débutera le 1er janvier son troisième mandat, 12 ans après avoir quitté le pouvoir sur une popularité record (87%). Mais aussi après être passé 580 jours par la case prison, après des condamnations pour corruption finalement annulées pour vice de forme.

 

Lula va devoir composer avec un Parlement qui penche clairement à droite et devra nouer des alliances pour gouverner. Jair Bolsonaro pour rappel est le premier président qui s’est présenté à un second mandat dans lequel il n’a été réélu depuis le retour à la démocratie en 1985. Sa réaction est donc très attendue : après avoir lancé des attaques incessantes contre le système « frauduleux » des urnes électroniques, il a affirmé vendredi dernier : « celui qui a le plus de voix gagne. C’est la démocratie » – sans convaincre.

 

Bruno Bayala

 

 

Laisser un commentaire