🔮 Politique : SmaĂŻla Ouedraogo va Ă  la rĂ©fondation nationale avec « Les DĂ©mocrates »

0
262

 

La classe politique burkinabĂš s’élargit. Il faut dĂ©sormais compter dans le paysage politique, le parti de l’ancien ministre SmaĂŻla Ouedraogo, dĂ©nommĂ© « Les DĂ©mocrates ». D’un bureau exĂ©cutif composĂ© de 53 membres, ce parti entend Ɠuvrer Ă  la refondation nationale Ă  travers les valeurs traditionnelles et culturelles.

La structure a Ă©tĂ© prĂ©sentĂ©e le samedi 27 aoĂ»t, lors d’une cĂ©rĂ©monie Ă  Ouagadougou.

Aller vers une refondation nationale basĂ©e sur les valeurs traditionnelles et culturelles, c’est lĂ  le parcours que compte mener « Les DĂ©mocrates ». Pour cette aventure, SmaĂŻla Ouedraogo et les siens ont dĂ©cidĂ© de s’identifier par un poing tenant des Ă©pis de cĂ©rĂ©ale, au milieu d’un V formĂ© par un carquois et d’une flĂšche, le tout sur un fond rose.

« Nous voulons partir de la rĂ©alitĂ© que nous vivons. Au Burkina Faso, nous avons certaines rĂ©alitĂ©s dont des rĂ©alitĂ©s issues de notre transition (
) En Afrique nous avons ce qu’on appelle le socialisme africain, qui est une forme de socialisme pragmatique et qui consiste Ă  faire en sorte que toutes les valeurs positives qui existent dans notre tradition soit promues. Et que le fondement de notre engagement soit cette transition », a expliquĂ© le prĂ©sident du parti « Les DĂ©mocrates », SmaĂŻla Ouedraogo rĂ©pondant aux orientations de ce nouveau parti politique.

« Les DĂ©mocrates », voit le jour dans un climat sĂ©curitaire, dĂ©lĂ©tĂšre. La solution Ă  ce dĂ©fi national rĂ©siderait dans une cohĂ©sion sociale qu’on peut bĂątir sur les fondations de nos valeurs traditionnelles et culturelles, foi du leader des DĂ©mocrates.

« Dans nos valeurs ancestrales, traditionnelles positives, il y a des voix, si on les emprunte, on devrait parvenir Ă  cette solution. Je suis convaincu, que tous les BurkinabĂš aujourd’hui, de tous les diversitĂ©s, aussi bien politiques, religieuse, culturelle, veulent que le Burkina Faso redevienne le Burkina Faso datant oĂč il y a la sĂ©curitĂ©. Et pour ça, il n’y a pas mille façons, il faut qu’on se mette ensemble, pour pouvoir avancer », a opinĂ© SmaĂŻla Ouedraogo.

Ancien ministre et ex cadre du Mouvement du peuple pour le progrĂšs (MPP); SmaĂŻla Ouedraogo prĂ©sente ce nouveau parti politique Ă  un peu plus d’un mois de sa dĂ©mission de l’ancien parti au pouvoir le MPP.

Yaya Diomandé

Laisser un commentaire