🔴 Politique : Smaïla Ouedraogo va à la réfondation nationale avec « Les Démocrates »

0
44

 

La classe politique burkinabè s’élargit. Il faut désormais compter dans le paysage politique, le parti de l’ancien ministre Smaïla Ouedraogo, dénommé « Les Démocrates ». D’un bureau exécutif composé de 53 membres, ce parti entend œuvrer à la refondation nationale à travers les valeurs traditionnelles et culturelles.

La structure a été présentée le samedi 27 août, lors d’une cérémonie à Ouagadougou.

Aller vers une refondation nationale basée sur les valeurs traditionnelles et culturelles, c’est là le parcours que compte mener « Les Démocrates ». Pour cette aventure, Smaïla Ouedraogo et les siens ont décidé de s’identifier par un poing tenant des épis de céréale, au milieu d’un V formé par un carquois et d’une flèche, le tout sur un fond rose.

« Nous voulons partir de la réalité que nous vivons. Au Burkina Faso, nous avons certaines réalités dont des réalités issues de notre transition (…) En Afrique nous avons ce qu’on appelle le socialisme africain, qui est une forme de socialisme pragmatique et qui consiste à faire en sorte que toutes les valeurs positives qui existent dans notre tradition soit promues. Et que le fondement de notre engagement soit cette transition », a expliqué le président du parti « Les Démocrates », Smaïla Ouedraogo répondant aux orientations de ce nouveau parti politique.

« Les Démocrates », voit le jour dans un climat sécuritaire, délétère. La solution à ce défi national résiderait dans une cohésion sociale qu’on peut bâtir sur les fondations de nos valeurs traditionnelles et culturelles, foi du leader des Démocrates.

« Dans nos valeurs ancestrales, traditionnelles positives, il y a des voix, si on les emprunte, on devrait parvenir à cette solution. Je suis convaincu, que tous les Burkinabè aujourd’hui, de tous les diversités, aussi bien politiques, religieuse, culturelle, veulent que le Burkina Faso redevienne le Burkina Faso datant où il y a la sécurité. Et pour ça, il n’y a pas mille façons, il faut qu’on se mette ensemble, pour pouvoir avancer », a opiné Smaïla Ouedraogo.

Ancien ministre et ex cadre du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP); Smaïla Ouedraogo présente ce nouveau parti politique à un peu plus d’un mois de sa démission de l’ancien parti au pouvoir le MPP.

Yaya Diomandé

Laisser un commentaire