🔴 ALERTE – Incendie véhicule Serge Bayala: « Rien ne peut nous intimider » (Balai Citoyen)

0
46

Le mouvement de la société civile « Le Balai Citoyen » a dénoncé, mardi, « avec force », l’incident qu’il qualifie de criminel du véhicule d’un de ses militants, Serge Bayala. L’organisation a rassuré que rien ne peut l’intimider.

 

« Le mouvement le Balai Citoyen dénonce avec force cet acte de déchaînement de violence inouïe qui rappelle les tristes souvenirs des incendies criminels des véhicules du camarade Karim Sama, alias Sams’k le Jah et celui du journaliste Yacouba Ladji Bama ».

Dans la nuit du 22 au 23 août 2022, le véhicule de notre camarade Serge Bayala alias Bayala Lianhoué Imhotep a subi le courroux d’individus non encore identifiés. En effet, à l’aide d’armes blanches, d’essence et d’autres objets inflammables, ces criminels ont littéralement incendié sa voiture devant son domicile, sans autre forme de procès.

« Le mouvement estime que cet attentat est sans doute lié aux opinions du camarade Bayala et des organisations auxquelles il appartient », selon la déclaration. Le Balai Citoyen poursuit en disant qu’il s’agit tout simplement d’un acte de violence politique, de menaces ciblées pouvant aboutir à des assassinats ciblés comme celui du journaliste Norbert Zongo et de ses trois compagnons, le 13 décembre 1998 à Sapouy.

Le Balai Citoyen dit prendre « très au sérieux ces menaces et intimidations, dont il fait l’objet de même que ces partenaires depuis l’avènement du putsch du MPSR le 24 janvier 2022 ».

« Aussi, que ces vandales et autres criminels à la solde de sombres individus et regroupements comprennent que rien, absolument rien ne peut nous intimider ou nous dévier de notre vision qui est de travailler à faire du Burkina Faso, une société juste et prospère dans un État de droit démocratique », a indiqué le mouvement.

La voiture de l’activiste, Serge Bayala, secrétaire général du cadre « Deux heures pour nous, deux heures pour Kamita », a été incendiée dans la nuit de lundi à mardi (aux environs de 00h), avait plus tôt annoncé mardi l’organisation.

« Après plusieurs menaces de mort et des intimidations, les forces du mal sont passées à l’acte [lundi nuit] en brûlant le véhicule du SG Bayala Lianhoué Imhotep », avait écrit via sa page Facebook le cadre.

« Ils ont utilisé des marteaux, des couteaux poignards, de l’essence, ils ont forcé la vitre arrière avec une brique et ils ont mis le feu », a confié Serge Bayala au journal « Le Pays ».

 

                       Lamine TRAORE

Laisser un commentaire