Affaire mosquée de Pazani : la réaction du directeur général des libertés publiques

Le terrain de 8289 m2 abritant la mosquée de Pazani est disputé entre Moussa Guigma et Jacques Ouédraogo. Au terme d’une procédure judiciaire, la justice a déclaré que le terrain appartient « sans conteste » à Jacques Ouédraogo. Mais le gouvernement a décidé de retirer le terrain litigieux et de l’attribuer à la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB).
Qu’est-ce qui a motivé le gouvernement à interférer dans une décision de justice ? La réponse de Bruce Emmanuel Sawadogo, directeur général des libertés publiques, reçu à l’émission Sujet à la Une du 10 mai 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici