🔮Sommet de l’AES : les 3 chefs d’État actent pour la ConfĂ©dĂ©ration des Etats du Sahel

0
1430

 

 

Le premier sommet de l’Alliance des États du Sahel (AES) qui regroupe le Burkina Faso, le Mali et le Niger, s’est ouvert, samedi, au Centre international de confĂ©rences Mahmat Ghandi de Niamey, capitale du Niger. Le PrĂ©sident du Faso, le Capitaine Ibrahim TraorĂ© a pris part Ă  ce sommet de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) aux cĂŽtĂ©s de ses pairs du Mali, le Colonel Assimi GoĂŻta, et du Niger, le GĂ©nĂ©ral Abdourahamane Tiani.

 

Les trois Chefs d’Etat, ont au cours de ce premier sommet adoptĂ© le traitĂ© instituant une confĂ©dĂ©ration entre le Burkina Faso, le Mali et le Niger dĂ©nommĂ©e « ConfĂ©dĂ©ration des États du Sahel »

Le président de la transition malienne Assimi Goïta assurera la présidence de la confédération pour un mandat de 01 an.

Les chefs d’Etat ont dĂ©cidĂ© de la crĂ©ation d’une banque d’investissement AES et la mise en place d’un fond de stabilisation.

Dans son discours le PrĂ©sident du Faso a dĂ©noncĂ© les « simulacres d’indĂ©pendances octroyĂ©es aux Etats africains dans les annĂ©es 60 », suivies du pillage des ressources naturelles et du terrorisme. La rĂ©volte de ces trois pays francophones vise Ă  offrir aux États de l’AES une « vraie indĂ©pendance et aux populations un rĂ©el Ă©panouissement ».

Dans la mĂȘme dynamique, le PrĂ©sident de la RĂ©publique du Mali, le Colonel Assimi GoĂŻta a rappelĂ© que la signature de la Charte du Liptako-Gourma a scellĂ© la dĂ©cision collective prise par les Chefs d’Etat pour lutter contre le terrorisme.
Il a mis en exergue la synergie d’actions des armĂ©es des trois pays dans la traque des groupes armĂ©s terroristes qui donne des « rĂ©sultats tangibles ». Le PrĂ©sident malien a annoncĂ© la mise en Ɠuvre d’actions novatrices et efficaces dans les secteurs des transports, de l’économie, de la communication, de la culture, des mines au profit du « peuple de l’AES ».

 

Le PrĂ©sident du Niger, le GĂ©nĂ©ral Abdourahamane Tiani, lui, dans son discours d’ouverture, a Ă©voquĂ© la « farouche dĂ©termination » des Chefs d’Etat Ă  reconquĂ©rir la souverainetĂ© de leur pays, avec « cette coalition solide »qu’est l’AES.
Selon le GĂ©nĂ©ral Tiani, l’Alliance dans son architecture future aura pour mission, « au-delĂ  de la lutte contre le terrorisme, de lutter contre les rebellions, le banditisme armĂ©, et toute agression venant de l’extĂ©rieur ».

Ils se sont engagés également à renforcer leur coopération dans plusieurs domaines.

Les 3 chefs d’État au cours de ce sommet se sont accordĂ©s Ă  renforcer la sĂ©curitĂ© alimentaire, l’indĂ©pendance Ă©conomique et monĂ©taire. Toutes ces actions seront soutenues par la « promotion de l’interconnexion routes, compagnies aĂ©riennes, industries extractives entre autres au sein de l’AES ».

Les trois chefs d’Etat ont Ă©galement rĂ©affirmĂ© leur ferme volontĂ© de tourner complĂštement le dos Ă  la CĂ©deao qui tient ce dimanche 7 juillet Ă  Abuja un sommet et ce malgrĂ© que plusieurs prĂ©sidents ouest-africains ont appelĂ© Ă  la reprise du dialogue.

Charles Dah/Oméga médias

Laisser un commentaire