Tabaski 2024: à Tougan, les clients se font rares dans les marchés de vente de bétail (Constat)

0
2818
bétail

A quelques heures de la fête de l’Aïd El Kébir communément appelé Tabaski, l’affluence n’est pas au rendez-vous dans les marchés à bétail à Tougan, dans la province du Sourou, a constaté le correspondant de Oméga médias. Les clients se faisaient rares, estimant les prix des animaux trop « élevés ». Quant aux commerçants, eux, ils pointent du doigt la situation sécuritaire qui impacte fortement sur leurs activités.

bétail
 Un marché à bétail à Tougan

Les prix de vente oscillent entre 50 000 à 250 000 FCFA, a indiqué Yaya Sidi Guiré, commerçant de bétail. Selon lui, cette situation est liée à beaucoup de facteurs.  »Cette année, c’est très difficile en raison de la crise sécuritaire. Des clients trouvent que les moutons sont chers et qu’ils ne peuvent pas acheter. Auparavant on envoyait même des animaux à l’extérieur. Mais maintenant c’est difficile à cause de l’insécurité, on ne peut pas aller dans les villages pour acheter les animaux. Du coup ce qui est là devient cher. Les prix vont de 50 000 à 250 000 FCFA », a déclaré le commerçant.

A côté de lui, Adama Sermé, autre vendeur déplore la crise sécuritaire qui impacte négativement sur le commerce.

bétail
 »Cela fait bientôt deux ans que la ville est sous blocus. Nous n’arrivons pas à sortir pour aller même à deux kilomètres. En plus les hommes armés ont chassé tous les animaux dans les villages. Les rares animaux qui sont là deviennent forcément chers. En plus les gens n’ont pas l’argent et il n’y a pas assez d’animaux. Nous voulons vraiment que les autorités nous viennent en aide sinon c’est difficile ».

Le correspondant de Oméga médias a également tendu son micro à un client Dramane Soro qui était en train d’échanger avec un commerçant de bétail, afin qu’il revoie à la baisse le prix du mouton.  »Nous discutons du prix actuellement et ce n’est pas simple. Tout est cher. Mais j’espère que je rentrerai avec un mouton », a-t-il lâché au micro de Oméga médias.

A LIRE ÉGALEMENT : 🔴 Sourou : Ouigou Tiendrébeogo, nouveau Préfet de Tougan, installé dans ses fonctions

bétail
Un client en train de négocier le prix d’un mouton avec un commerçant de bétail à Tougan

Face à cette situation, les commerçants de bétail lancent un appel aux autorités. « Nous voulons vraiment que les autorités nous viennent en aide, sinon c’est difficile », implore Adama Sermé. Ils espèrent que des mesures seront prises pour faciliter l’approvisionnement en bétail, afin de permettre une meilleure circulation des animaux et une baisse des prix.

Ambroise KI/ Oméga Médias

Laisser un commentaire