🔮Diplomatie: Ouagadougou et Moscou ravivent leur coopĂ©ration

0
1429

 

Le ministre des Affaires Ă©trangĂšres de la FĂ©dĂ©ration de Russie SergueĂŻ LAVROV et sa dĂ©lĂ©gation, sont arrivĂ©s mardi Ă  Ouagadougou, oĂč ils ont eu une sĂ©ance de travail avec le ministre en charge des Affaires Ă©trangĂšres Karamoko Jean Marie TraorĂ© et sa dĂ©lĂ©gation, a annoncĂ© sur sa page Facebook, le ministĂšre des Affaires Ă©trangĂšres de la CoopĂ©ration rĂ©gionale et des BurkinabĂš de l’ExtĂ©rieur.

 

 

Les deux diplomates selon le ministĂšre en charge des Affaires Ă©trangĂšres, se rĂ©jouissent des acquis engrangĂ©s dans leur coopĂ©ration, Ă  travers l’ouverture de l’ambassade rĂ©sidente de la FĂ©dĂ©ration de Russie et l’arrivĂ©e rĂ©cemment du nouvel ambassadeur russe Ă  Ouagadougou.

 

Les autres domaines de coopĂ©ration qui font l’objet de « satisfaction » mais que les deux pays veulent davantage renforcer, concernent entre autres « les mines, les Ă©changes commerciaux, les infrastructures ferroviaires, la formation, l’Ă©nergie nuclĂ©aire, l’aide humanitaire et surtout le domaine sĂ©curitaire » a indiquĂ© le ministĂšre.

Sur le plan sĂ©curitaire, la partie russe a rĂ©affirmĂ© son engagement aux cĂŽtĂ©s du Burkina Faso aussi bien pour l’acquisition du matĂ©riel de guerre que pour la formation des militaires burkinabĂš. Les civils ne seront pas en reste Ă  en croire le diplomate russe qui dit que la Russie s’engage Ă©galement Ă  Ă©tendre ses offres de formation Ă  des civils dans d’autres domaines.

 

Karamoko Jean Marie TraorĂ© ministre en charge des Affaires Ă©trangĂšres du Burkina Faso, s’est rĂ©joui de cette premiĂšre visite de son homologue russe au pays des « Hommes intĂšgres ». Il a particuliĂšrement saluĂ© le soutien que le Burkina Faso a reçu de ce pays, dans le cadre de la lutte contre l’insĂ©curitĂ© et pour faire face Ă  la crise humanitaire.

La dynamique AES (Alliance des États du Sahel) s’est invitĂ©e sur la table des diplomates avec pour dolĂ©ances « aider les pays du Sahel Ă  atteindre leurs objectifs sur le plan sĂ©curitaire et de dĂ©veloppement ».

Une situation que dit comprendre SergueĂŻ Lavrov, qui indique que son pays respecte le choix souverain des pays de l’AES et reste engagĂ© Ă  leurs cĂŽtĂ©s.

 

Les deux chefs de la diplomatie au cours des travaux, ont reconnu la « nĂ©cessitĂ© de raviver » les cadres de concertation, avec en ligne de mire la tenue dans « les meilleurs dĂ©lais d’une commission mixte de coopĂ©ration ».

 

Charles Dah/Oméga médias

Laisser un commentaire