🔮 Mali – Kidal : les rebelles Touareg investissent un camp laissĂ© par la MINUSMA

0
875

Le Cadre stratégique permanent pour la paix, la sécurité et le développement (CSP-PSD) a annoncé mardi avoir occupé le Camp de la MINUSMA à Kidal, dans le nord-est du pays, abandonné plus tÎt dans la journée par les casques bleus.

« La MINUSMA a mis fin Ă  sa prĂ©sence dans la rĂ©gion de Kidal aujourd’hui, aprĂšs le dĂ©part de ses derniers personnels par avion et par convoi terrestre », indique un communiquĂ© de la mission onusienne sur ce dĂ©part entrant dans le cadre du retrait de la MINUSMA du pays. Les casques bleus ont Ă©tĂ© « contraints, en dernier ressort, de dĂ©truire et de mettre hors service des Ă©quipements sensibles appartenant aux pays contributeurs de troupes ou de police et aux Nations unies », ajoute le communiquĂ© onusien.

Le camp abandonné par la mission a été rapidement investi par les rebelles séparatistes.

« Le CSP-PSD prend dĂ©sormais le contrĂŽle des emprises abandonnĂ©es par la MINUSMA Ă  Kidal« , indique le cadre stratĂ©gique des mouvements sĂ©paratistes dans un communiquĂ©. L’organe stratĂ©gique rĂ©itĂšre avec insistance son souhait de retrait de la MINUSMA dans les autres rĂ©gions de l’AZAWAD, conformĂ©ment au planning avancĂ©.

Les autoritĂ©s de Bamako ont quant Ă  elles fustigĂ© un retrait qui devrait faire l’objet de rĂ©trocession aux FAMA, comme stipulĂ© dans le calendrier d’occupation des emprises MINUSMA par les FAMA. Selon un communiquĂ© des forces armĂ©es maliennes, le dĂ©roulement de ce retrait des casques bleus met en pĂ©ril le processus entamĂ© et menace la sĂ©curitĂ© et la stabilitĂ© de la rĂ©gion de Kidal.

Depuis la fin du mois d’aoĂ»t, un regain de tensions a Ă©tĂ© observĂ© entre les Forces armĂ©es maliennes (FAMA) d’une part, et les groupes qui avaient prĂ©cĂ©demment convenu d’un cessez-le-feu et d’un accord de paix avec le gouvernement malien en 2014 et 2015 d’autre part. Ces groupes expriment leur opposition Ă  la rĂ©occupation des camps par les FAMA, qui Ă©taient sous leur contrĂŽle au moment de la signature de ces accords.

Le dĂ©part de Kidal de la MINUSMA marque ainsi la fermeture de la huitiĂšme base de la mission sur un total de 13, dans le centre et le nord du Mali, ainsi qu’Ă  Bamako, la capitale. Les casques bleus doivent, Ă  la demande des autoritĂ©s maliennes, quitter le pays d’ici au 31 dĂ©cembre 2023.

 

Yaya Diomandé / Oméga Médias

Laisser un commentaire