🔮Procùs charbon fin: les deux parties s’entendent pour mieux comprendre le rapport des experts

0
1321

 

Le procĂšs concernant le charbon fin, qui a dĂ©butĂ© ce lundi 23 octobre 2023 au tribunal de grande instance ouaga 1, a Ă©tĂ© ajournĂ© au 6 novembre prochain Ă  la demande des deux parties, qui souhaitent prendre connaissance du rapport d’expertise relatif aux matiĂšres solides saisies. AprĂšs avoir reçu ces rapports, le juge a demandĂ© aux diffĂ©rentes parties de formuler leurs observations. C’est Ă  ce moment que la partie civile et la dĂ©fense ont demandĂ© une pause afin de mieux comprendre le contenu du rapport. MalgrĂ© une suspension d’environ 30 minutes, elles ont estimĂ© que ce dĂ©lai Ă©tait insuffisant pour une comprĂ©hension approfondie du rapport d’expertise, qui s’Ă©tend sur 6 pages.

Les avocats de la dĂ©fense ont alors sollicitĂ© un dĂ©lai de 30 jours, tandis que l’Agent judiciaire de l’État, partie civile, a demandĂ© un dĂ©lai de deux semaines, soit 14 jours. Le juge a donc reportĂ© l’audience au 6 novembre 2023, permettant ainsi aux parties de prendre connaissance du rapport Ă©tabli par les experts.

Pour rappel, en dĂ©cembre 2018, la Brigade nationale anti-fraude (BNAF) du Burkina Faso a saisi 32 conteneurs contenant du charbon fin appartenant Ă  IAM gold Essakane SA, en raison de soupçons de fraude. Essakane est accusĂ© de diverses infractions, notamment la fraude liĂ©e Ă  la commercialisation de l’or et d’autres substances prĂ©cieuses, l’exportation illĂ©gale de dĂ©chets dangereux, le blanchiment de capitaux, la falsification d’actes de commerce privĂ©s et l’usage de faux en Ă©criture privĂ©e de commerce. Rendez-vous le 6 novembre prochain pour dĂ©couvrir le contenu du rapport des experts.

Charles Dah/Oméga médias

Laisser un commentaire