🔮 EXCLUSIF – Arouna LourĂ© est toujours Ă  Ouagadougou, (Info OmĂ©ga)

0
3549

Le mĂ©decin anesthĂ©siste-rĂ©animateur Dr Arouna LourĂ© dont la rĂ©quisition pour un mois devait commencer le lundi 11 septembre pour – Koumbri dans un premier temps et Ouahigouya par la suite dans le Nord – est toujours Ă  Ouagadougou. Entre jeudi et vendredi, le mĂ©decin a fait renvoyer deux rĂ©quisitions du chef d’état-major gĂ©nĂ©ral adjoint des armĂ©es le colonel Moussa Diallo par ailleurs Commandant du Commandement des opĂ©rations du thĂ©Ăątre national (COTN) pour complĂ©ment d’information. Un journaliste de OmĂ©ga a pu avoir accĂšs aux Ă©changes de correspondances entre le mĂ©decin et l’armĂ©e. Le rĂ©cit complet !

D’abord, le mĂ©decin anesthĂ©siste Arouna LourĂ© a reçu, jeudi, une notification lui indiquant de se rendre le lundi 11 septembre Ă  Koumbri dans la rĂ©gion du Nord oĂč 53 personnes – 17 militaires et 36 Volontaires pour la dĂ©fense de la patrie (VDP) – ont Ă©tĂ© tuĂ©es le lundi 4 septembre.

La rĂ©quisition a Ă©tĂ© dĂ©livrĂ©e par le chef d’état-major gĂ©nĂ©ral adjoint des armĂ©es le colonel Moussa Diallo. Arouna LourĂ© est rĂ©quisitionnĂ©, selon la notification, « à l’effet d’apporter son concours Ă  servir au sein de l’unitĂ© dĂ©ployĂ©e Ă  Koumbri au profit du 12eme RĂ©giment d’Infanterie Commando (12eRIC) dans le cadre de ses missions et opĂ©rations de sĂ©curisation du territoire national ». Le mĂ©decin a demandĂ© de corriger sur la rĂ©quisition – son prĂ©nom Arouna au lieu de Harouna, d’ajouter sa fonction mĂ©decin anesthĂ©siste-rĂ©animateur ainsi que son numĂ©ro matricule. « Veuillez respecter la forme d’une rĂ©quisition », a-t-il suggĂ©rĂ©.

Ensuite, le lendemain vendredi 8 septembre, Arouna LourĂ© reçoit en dĂ©but de soirĂ©e une deuxiĂšme notification de rĂ©quisition estampillĂ©e cette fois-ci « confidentiel ». La rĂ©quisition qui va du 11 septembre au 11 octobre n’est plus Ă  Koumbri, mais Ouahigouya. Les corrections demandĂ©es par l’anesthĂ©siste sont faites. Mais il reste encore Ă  faire. Le mĂ©decin qui remercie le colonel Moussa Diallo pour avoir rectifiĂ© « ces donnĂ©es » a suggĂ©rĂ© cependant qu’il serait opportun de requĂ©rir les services d’une personne connaissant l’élaboration de cet acte administratif. « Il pourrait vous suggĂ©rer de mentionner le lieu oĂč je dois me prĂ©senter ainsi que la date et l’heure », a indiquĂ© le mĂ©decin et de poursuivre: « de mĂȘme, il pourrait vous recommander de prĂ©ciser la mission pour laquelle je suis rĂ©quisitionné ». La rĂ©quisition qui n’était qu’une copie, le mĂ©decin a demandĂ© une version originale.

Enfin, le week-end court et c’est le statuquo. Le lundi 11 septembre, le jour oĂč la rĂ©quisition en principe devait commencer. En fin de matinĂ©e, selon les informations de OmĂ©ga, le mĂ©decin a Ă©tĂ© contactĂ© au tĂ©lĂ©phone par une tierce personne disant qu’elle Ă©tait censĂ©e l’accompagner Ă  la base aĂ©rienne. Le mĂ©decin lui a demandĂ© un document officiel l’attestant et sa carte professionnelle ou encore de suivre le mĂȘme canal pour lui faire parvenir une correspondance. Depuis lors, le mĂ©decin est dans l’attente.

Depuis plusieurs mois, l’ancien dĂ©putĂ© sous le lieutenant-colonel Damiba est trĂšs critique vis-Ă -vis de la gouvernance surtout sĂ©curitaire et humanitaire du Capitaine Ibrahim TraorĂ©. AprĂšs l’attaque de Koumbri, il a – sur sa page Facebook – rendu hommage aux forces de dĂ©fense et de sĂ©curitĂ©, ainsi qu’aux volontaires pour la dĂ©fense de la patrie. Cependant, il a prĂ©ciser qu’il ne fallait jamais confondre les « forces combattantes sur les diffĂ©rents fronts aux dĂ©serteurs constitutionnalisĂ©s qui se sont bunkerisĂ©s Ă  Ouagadougou ».

Lamine Traoré / Oméga médias

Laisser un commentaire